samedi 5 décembre 2009

mes hommages, mesdames!


En m'asseyant dans le petit salon de thé au nom évoquant un arbre parfumé, j'ai essayé d'imaginer à quoi elle ressemblait. Et puis j'ai commencé à regarder, de loin, les plats immenses de crumbles, les tartes gourmandes qui allèchent les passants dans la vitrine. J'ai eu faim, très faim d'un coup.

Et puis elles sont arrivées.
L'une dans une veste grise, un foulard fleuri lumineux négligement noué, l'autre dans un manteau chiné, une jolie écharpe beige rosé enroulée délicatement autour de son cou.

Le thé, le chocolat, les parts de crumbles arrivent. J'aime leur voix, leurs questions, les leçons de photographie et l'apprivoisement difficile des chiffres. J'aime encore plus la petite boîte ramenée (presque) vide mais qui sentait divinement bon. Les détails d'une tartine de cancoillote, de spaghetti bolognaises, d'un laksa qui laisse rêveuse (même avec le poulet dedans).

En rentrant, un peu toute nostalgique et rêveuse de ces moments à part, j'ai eu des envies de pain d'épices. Celui que l'on trouve à Dijon est très sec et pas très épicé -en général, on l'apprécie tartiné de beurre ou de crème épaisse (et d'un verre de rouge)- mais il y a un nette préférence pour un pain plus humide dans lequel j'essaierai prochainement de glisser de la confiture d'orange (en souvenir d'un cake délicieux).


LE PAIN D'EPICES


150g de farine de blé complet
100g de farine de sarrasin
20 cl de lait (moitié lait de soja, moitié lait ribot)
150g de miel liquide (mille fleurs)
60g de sucre rapadura
1 sachet de levure chimique
1c. à café de bicarbonate
2c. à café de 4 épices
1c. à café de cannelle

Préchauffer le four à 150°.$
Tiédir le lait. Y diluer le miel. Mélanger le sucre avec la farine, la levure et le bicarbonate.
Verser le lait, ajouter les épices. Bien battre.
Mettre l'appareil dans un moule à cake et enfourner pendant 40-45min.
Attendre qu'il refroidisse avant de le démouler.
Il se conserve divinement bien, se déguste au goûter, au petit déjeuner, même en dessert, quand le repas s'allonge (ou pour des saints nicolas enflammées...)

12 commentaires:

Vanessa a dit…

J'aurais vraiment aimé... demain Y va à l'école, je vais pouvoir reprendre mes projets. Je t'embrasse

g. a dit…

bon bah je recommence : (
Je disais que nous avions ete si proches soudain !
J'espere que tu as aime Annecy !
Bises bises,
g.

Anonyme a dit…

Alors tu etais a Annecy... si proches soudain !
g.

(les chéchés) a dit…

vanessa : je t'envoie un mot la prochaine fois que je monte, promis!

g. : je ne savais pas que tu étais de là bas! ;) (j'y retourne de temps en temps, au cas où...)
je fais bien plus qu'aimer annecy, c'est la ville où je suis née...
bises!

Pernette a dit…

Rhaaa! Moi aussi je suis en pleine saison des pains d'épices, bien humides et savoureux (avec tout plein de gingembre souvent). Il faudra que je tente ta recette!
Pernette.

marion a dit…

Je n'ai pas vu le temps passer
La petite boite violette non plus d'ailleurs ^^
Obligées de recommencer, je n'ai pas pu te convaincre avec mon cheesecake :)
Merci ! Et à très vite :)

(les chéchés) a dit…

marion : obligée, oui! je ne peux décement pas résister à un cheesecake préparé par tes soins!
merci encore!

Elo a dit…

C'est vrai qu'il est extra ce pain d'épices !

marie a dit…

il a a l'air bien moelleux et parfumé bref parfait pour me régaler!

Mingoumango (La Mangue) a dit…

C'était un très chouette moment. J'espère qu'on recommencera bientôt :-)

Léa a dit…

Certaines sont chanceuses ! Cela devait être très agréable... et ce pain d'épice - mon péché mignon (d'ailleurs c'est joli comme expression "péché mignon", je n'avais jamais réalisé !)- est très sympathique... j'avais essayé la recette d'Eryn et c'est vrai que le résultat était très agréable... Autant dire que je vais repasser chez toi pour chiper une recette dès que j'ai 5 minutes !

rêves de tables a dit…

Délicieuse recette douce comme l'enfance. J'adore.