vendredi 13 novembre 2009

les petits financiers


Il faut passer par un petit jardin, peuplé de bancs en bois et d'arbres pointant vers le ciel, avant de tomber dans leur rue. Les trottoirs que je connais presque par coeur, le rythme avec lequel on y avance, le feu tricolore, les creux bétonnés, les vitrines lumineuses des grands magasins et puis l'immeuble, enfin. La porte lourde sent l'ancien, la poignée dorée usée d'avoir été tournée. Je pousse des deux mains.
Monter les marches le nez en l'air, guetter le sourire qui apparait à l'étage.
Il fait chaud, aussi chaud que la tendresse des bonjours, des abats-jour de l'entrée fleurie. Et ça sent bon.
Il ouvre la porte, nous embrasse. J'aime son élégance de vieux monsieur, le pull bleu clair, le foulard de soie pour se tenir chaud -il est frileux, un peu- sa stature. Il aime faire la cuisine, excelle dans le sauté de volaille à la moutarde, toujours coloré, moelleux, ou les légumes mijotés -une pointe d'ail et des olives.
Elle est drôle, rassurante. Elle rit souvent, sait raconter des histoires de goûters de veuves délicieuses, ou chuchoter des anecdotes improbables -et quelques regards complices. Elle a fait des robes de petites filles, celles qui tournent, avec des smocks parfaits et de jolis boutons nacrés.
Sur son frigo, on trouve un carte postale qui calme les envies de glaces décadentes qui a amusé tous ses petits enfants. Mais les petits financiers préparés juste pour eux, je crois, ont réveillé sa gourmandise. Je crois qu'elle a aimé. Et lui aussi.

LES FINANCIERS DE MA GRAND MERE
pour un sachet de gourmandises et de quoi goûter, avant (environ 11 financiers)


2 oeufs
65g de sucre intégral
1c. à soupe de jus de citron
4c. à soupe d'huile d'olive
50g de farine, dont 40g de chataîgne
80g d'amandes entières hachées finement
Préchauffer le four à 150°.
Battre les oeufs et le sucre au batteur éléctrique jusqu'à ce que le mélange mousse. Ajouter la cuiller de jus de citron, l'huile d'olive, mélanger. Terminer avec les farines et les amandes.
Remplir les moules jusqu'aux bords (ça ne va pas déborder) et enfourner 12 à 15 min.
Laisser refroidir quelques minutes pour ne pas se brûler les doigts puis démouler sur une grille. Avec le sucre intégral, les financiers vont être un peu collants, mais un peu plus caramélisés, mais on peut les faire avec moitié intégral, moitié roux (ils seront plus moelleux).

Emballer, préparer une étiquette, fermer. Esperer fort de faire plaisir un peu, même pour un anniversaire surprise...

11 commentaires:

Vanessa a dit…

J'aime la façon dont tu décris les gens et les lieux - tendre et poétique. Et puis les recettes simples mais si belles et délicieuses - je pensais justement aux financiers aujourd'hui qui me rappellent mon séjour à Annecy. Je passe toujours un très bon moment ici et aime me promener longtemps entre les mots et les images. Quant aux dessins - c'est épatant! Bon week-end, Vanessa x

Marion a dit…

Ces financiers ont l'air diablement agréables par cette saison où le goûter réconfortant est plus que de rigueur!

Léa a dit…

Ces financiers ont l'air délicieux... et plutôt originaux car je ne les fais pas comme cela d'habitude. Cela tombe bien, j'aime bousculer mes habitudes. Même si ce n'est qu'un tout petit quelque chose, ça me met de bonne humeur. Alors je vais essayer ta version, et ainsi déguster les financiers de ta grand-mère, ils plairont à la mienne, car si elle n'excelle pas dans la préparation de petites douceurs, elle les adore et c'est toujours un bonheur de la voir les dévorer (le terme "dévorer" est bien choisi... je l'imagine déjà...!).
Les dessins quant à eux sont toujours aussi jolis, et même plus. Comme les changements d'habitudes, ils ont la capacité de me donner le sourire dès le matin ! Alors merci pour le sourire Mademoiselle Chéché !

arrosoir a dit…

merci de nous a voir fait visiter ces jolis gens là. les financiers me racontent déjà plein de bonnes choses...

Caterine a dit…

quel plaisirs que de faire une pause gourmande par ici.

Flo a dit…

Qu'ils sont beaux ces petits financiers :) A bientôt j'espère bisous

marie a dit…

j'ai envie de croquer dedans!!

anne a dit…

Avec un bon thé, c'est tout à fait le genre de pause gourmande que j'aime!

Constance a dit…

Tes dessins me plaisent de plus en plus.
Et cette petite recette fait bien envie...
Je crois que je ne vais pas tarder à la tenter!

Lili Végétatout a dit…

Bien sûr, tes financiers n'ont pas grand chose en commun avec les "autres" financiers ... mais c'est bien pour ça qu'ils me donnent autant envie ! Tellement chouette de donner un (petit) coup de pied dans les traditions ..!

melopapilles a dit…

ces financiers ont l'air terriblement bons, j'aime bien l'idée de la farine de châtaignes et l'huile d'olive