mardi 23 mars 2010

écrire vite, pour les filles et les garçons qui aiment le thé à la vanille


Avec le retour du beau temps, elle aime à nouveau flaner sur les terrasses et regarder les vies qui passent. Elle garde toujours une grande écharpe -la violette et grise rayée- et commande un thé (là où on les sert dans de belles théières en fonte et où l'on peut sentir le thé dans un tout petit verre à côté). Les tables sont en bois peint, rose, bleue, mauve, verte, c'est doux, joyeux, printanier. De sa chaise, elle voit presque tous les clients venus profiter eux aussi de la chaleur nouvelle de l'après midi.

Elle ferme les yeux, comme pour mieux écouter les bruits qui l'entourent.
Je suis allée à la piscine hier -et elle pense à celle qui aime tant les bassins chlorés- j'ai nagé un bon moment, si tu veux, en rentrant, je téléphone à ton amie, elle pourra venir dormir mercredi, et cette fête, c'était bien?

Entre les odeurs de café moulu et de mousse de lait, elle s'étire, s'emplit de ce bonheur délicieux qui semble errer, se promener, s'attarder autour d'elle.

Quand elle ouvre ses yeux, le ciel est toujours immensement bleu, un bleu d'hiver qui se termine, un bleu moins glaçant, un bleu cotonneux.

Elle aime, alors, finir son thé avec les miettes de brioche roulée préparées avec le levain -celui qui restait de la pizza de lundi- avec des abricots secs moelleux et plein d'amandes...


ROULE ABRICOTS-AMANDES de l'anniversaire terminé
pour un plat de 26cm de diamètre, de quoi régaler les invités

250g de farine, blé et épautre mélangé (T80 chez nous)
40g de levain déshydraté
une pincée de sel
1 petit suisse
1/3 de verre de lait tiède (soit 5cl environ)
1c. à soupe de purée d'amandes complète
1c. à café de sirop d'agave
Le matin, alors que le petit déjeuner vient d'être lavé et rangé et que le soleil occupe la cuisine, commencer à préparer la pâte (celle ci doit monter 2h).
Dans un saladier, mettre le levain, le réhydrater avec le lait tiède, puis le sirop d'agave. Laisser quelques instants. Enfin, ajouter le petit suisse et la purée d'amandes et enfin, la farine et la pincée de sel. Pétrir pendant un bon quart d'heure (la pâte doit être souple à travailler et ne pas coller). On peut pétrir directement sur la table (surtout une fois que la pâte commence à être homogène, c'est plus simple). Mettre dans un saladier propre et à peine fariné, couvrir soit d'un torchon propre, soit d'un film étirable, placer sur la cuisinière que la douceur de la journée a réchauffé et laisser monter 2 h environ.
Pendant ce temps, on peut préparer ce qui va garnir généreusement la brioche. Pour cela, on doit avoir dans ses placards :

1 autre petit suisse
une dizaine d'abricots secs (ou de la bonne confiture, mais ne pas re sucrer, en ce cas là!)
des amandes (une poignée, mondées ou non, selon vos préférences)
un peu de sirop d'agave ou de miel
Mettre les abricots et les amandes dans un bol et couvrez d'eau chaude. Laisser mariner 1 à 2 heures. Egoutter en gardant un peu de liquide et mettre les fruits dans le bol du mixer, ajouter le reste des ingrédients. On peut bien sûr ajouter un peu de cannelle ou de vanille, peut être même du gingembre si l'on est audacieux. Mixer en purée, goûter et réserver.
Quand la pâte est belle et a bien gonflé, étaler sur un plan de travail fariné (mais avant, on préchauffe le four, th.7). Il faut l'étaler en longueur pour pouvoir découper ensuite plein de tranches!
Répartir équitablement la garniture en évitant soigneusement le bord le plus proche de nous (ou le plus loin, suivant comment on roule) pour fermer le tout. A ce moment là, peut également penser au pot de caramel au beurre salé qui apporterait un petit je-ne-sais-quoi-de-pas-désagréable. Ce n'est bien sûr pas obligatoire.
Ensuite, on roule la brioche, on coupe en tranche de 2.5 à 3 cm et on réparti en escargot dans le plat (recouvert de papier sulfurisé)... Dorer au lait ou à l'oeuf, l'important, c'est que ce soit joli.
Le four est chaud, c'est parfait, il ne reste qu'à enfourner pour 25 min.

21 commentaires:

Flo a dit…

Je suis frappée par cette recette, si propre à elle ! Et le petit suisse, je suis déjà adepte de longue date :) alors ce sera testé ;)

7lesyeuxfermésàlaterasse a dit…

Toujours un délice de boire un thé au soleil en votre compagnie.
des bises.

Marielle a dit…

Ca fait du bien de revoir le soleil printanier, ça donne plein d'envie. Et cette grande date ? ça pprochet et se rpépare doucement ? ;o)

(les chéchés) a dit…

...
flo : merci! et puis, je te prépare ce petit plus pour la mousse...

mademoiselle aux yeux fermés : j'aurais adoré venir prendre le soleil grenoblois avec toi!

marielle : oui, tout ça se prépare bien! plus que 2 mois!

melodream a dit…

il est toujours très agréable de venir lire par ici, toute cette douceur qui se dégage… et les odeurs de brioche roulée aux fruits secs arrivent jusqu'ici !

Amandine a dit…

J'aime l'originalité de vos recettes (comme le coup de la banane dans la mousse au chocolat ;))
Et aussi le petit texte qui précède toujours la recette comme une mise en bouche. Et puis toute cette gourmandise...hum!

Gracianne a dit…

Oh mais quel plaisir que ce texte - un petit morceau de printemps, bien a toi.

bache a dit…

Un retour qui fait plaisir :) Ici aussi, on adore flâner au soleil, même si ce n'est pas avec un thé en terrasse.
Bises

Brikebrok a dit…

ah j'adore tout ce que j'ai trouve par ici :-)

Lili Végétatout a dit…

Le monde est un peu plus doux dehors (ou peut-être le temps, à défaut du monde ...). Il y a le soleil, des cerisiers en fleurs, quelques giboulées de saison ... et le plaisir de venir ici, et de trouver une nouvelle recette, un nouveau morceau de vie, tout doux lui aussi.
Ce blog a une vraie unité, mais je trouve que cette recette est tout particulièrement à son image =)

Papillon a dit…

Hummmmmm..... c'est beau.....

Vanessa a dit…

Comme Gracienne, je trouve que tu nous apportes un brin de soleil, c'est si délicieux. Je pourrais passer des heures ici entre les dessins, les photos, les recettes et les textes - tout est si beau!

Noé a dit…

Cela ressemble tellement aux kanelbullar que j'adore ces petites brioches que je pense les concocter ce week-end pour une amie chère qui va nous apporter le printemps, malgré les gouttes... Merci aux habitants de la boîte à sardines!

Le citron a dit…

Tant de douceur et une si belle recette... Merci !

arrosoir a dit…

j'ai un problème : les photos me font tellement saliver que je vais devoir éviter de venir voir ce billet jusqu'à avoir les ingrédients nécessaires...

Elodie Joy a dit…

J'en ai franchement l'eau à la bouche.. !!!!!!!!Et tout cela est si joliement enrobé de mots !

Biz**
Elo

clquipopotte a dit…

Je croque ...
CLquipopotte♥♥♥

Marion a dit…

Cette pause thé avait l'air agréable. Tout comme cette brioche...

Léa a dit…

Passer par ici m'a beaucoup manqué... la boite à sardine c'est un peu comme mon rayon de soleil journalier, et te relire m'a redonné le sourire...
Cette jolie brioche semblait si délicieuse que je n'ai pas résisté, aussitôt vue aussitôt essayée... Tout pareil sauf mon levain qui n'est pas déshydraté... et comme d'habitude, tu as raison, c'est un petit délice... Parfait avec une tasse de thé, au bord de la fenêtre à rêver du printemps qui pointe doucement son nez...
Alors merci beaucoup mademoiselle Chéchée, j'ai eu l'impression de partager mon thé avec un petit bout de toi et ce fut un plaisir et un honneur...

Mulot a dit…

l'histoire est douce et quotidienne ... la recette à croquer !

Mélanie a dit…

Ce doit être une petite tuerie !