lundi 23 juin 2008

pour ne pas oublier... le taboulé de chez moi


Il y a quelques années, je me suis découvert une fâcheuse habitude. J'oubliais. Oh, rien de grave. Juste, le dernier film que j'étais allé voir, le livre que je venais de terminer, ce que j'avais choisi au restaurant italien... toutes ces petites choses se sont mises à me manquer.
Alors j'ai commencé à écrire. Dans un vieil agenda, d'abord, les soirées au cinéma, un pic nique sur les bords du doubs, le thé partagé avec une amie, la sauce des pâtes savoureuse et épicée.
Ecrire. Puis collectionner.
A la maison, mon bureau est couvert de petits carnets et de boîtes (parfois aussi, des petits carnets dans des boîtes, quand c'est bien rangé).
A l'interieur, des trésors : tickets de concert, cartes de restaurants, emballage d'un biscuit sec (délicieux, croqué dans un salon de thé élégant à limoges...) Accumuler par peur d'oublier. Pour pouvoir "toucher" mes souvenirs.
Des dessins sur un morceau de nappe de ce restaurant un peu médiocre où j'ai eu de si belles conversations, des listes de livres que je voudrais lire mais dont j'ai pas pris le temps, des mots doux (les miens, ou ceux de l'autre...)retrouvés sur le frigo quand on pensait manger seule...
Et quelques recettes de cuisine, aussi.
Une recette que je ne peux pas oublier. Elle me ramène à une période où ma mémoire était bien plus infaillible qu'aujourd'hui... et le parfum merveilleux et prometteur du citron et de la menthe... Il me suffit de fermer les yeux...

TABOULE
pour 2 amnésiques qui se rappellent...


100g de quinoa
1 beau poivron vert
3 tomates rouges bien parfumées
de la menthe (beaucoup...)
du persil
le jus d'un gros citron
1c. à soupe d'huile d'olive

Cuire le quinoa dans de l'eau bouillante, jusqu'à ce que le germe sorte. Egoutter, le passer sous l'eau froide, puis le transvaser dans un saladier, ajouteravec l'huie d'olive. Laisser refroidir.
Tailler le poivron et les tomates en petits dés.
Hacher le persil et la menthe.
Quand le quinoa est bien froid, ajouter le citron puis les autres ingrédients. Bien mélanger puis entreposer au frais pour 1 bonne heure.
Manger sous un parasol, sur une table de jardin...

15 commentaires:

eleonora a dit…

J'ai vu sur le blog de B comme bon que tu connaissais l'Alsace..Je suis de Strasbourg....eh ben...zou je vais lire ton billet..moi aussi je note..d'ailleurs j'ai un tas de notes partout sur le bureau..mais je m'y retrouve, c'est le principal...Passe une bonne soirée et à bientôt.

sam's cook a dit…

un plat qui rime avec "été" pour moi!

Baluchon a dit…

Avec une recette comme celle-ci, je suis sûre que tu crées pour moi de futurs souvenirs...
Genre souvenir d'un prochain barbecue accompagné d'un taboulé rafraîchissant, lors d'une chaude soirée de juin...

Lisanka a dit…

Il a l'air délicieux ce taboulé!

Virginie Gervais-Marchal alias niniegm a dit…

Quelle belle idée de lettre du quinoa dedans!

encore un plat à tester!

merci!

L'atelier des Chefs a dit…

Jolie recette, classique, mais originale...

Cicerolle a dit…

J'attends de trouver de la menthe fraîche pour faire moi aussi un taboulé. C'est si bon ! Les photos sont fraîches et donnent faim.

Anonyme a dit…

très jolie ton histoire pour aboutir à une recette bien simple pour la plupart des gens et riche en souvenirs pour toi! moi aussi, je suis une collectionneuse de souvenirs, je note tout dans des carnets que j'ai en fonction des thèmes: des recettes sur des tous petits carnets que j'ai toujours sur moi, des idées bijoux sur d'autres carnets, de bricolage, je note mes voyages sur des agendas, et des idées sur des post-it...
cendrine
http://bitambouilles.canalblog.com/

mickymath a dit…

que c'est joli! tiens moi aussi j'ai fait dans le taboulé! bises

a dit…

Comme c'est joli tout plein par ici !
Ton taboulé a l'air délicieux ! Avec cette chaleur je t'en volerai bien : )

Vanessa a dit…

ce souvenir fait parti des récents pour moi, les anciens restent encore dans le flou... ma mémoire est sélective... plein de frâicheur dans ces recettes de carnet dans tes boites.

Marielle a dit…

Comment pourrait on oublier un bon taboulé, si frais l'été !!
ton idée de tout noter est excellente, je devrais la mettre en pratique car en ce moment j'oublie plein de choses.

cammu a dit…

J'aime beaucoup ce genre de plat l'été, c'est frais, plein de couleur et tout à fait délicieux!
:)

l'assiette d'un petit choux a dit…

Etonnant il semblerai que nous souffrions du même problème(rires)! Sauf que j'entasse surtout énormément de papiers. Résultat, j'ai toujours les poches pleines de petits souvenirs dont je n'arrive pas à me séparer (comme les petits enfants^^).
En tout cas c'est une très belle introduction à une recette qui je pense rappelle des souvenirs particuliers à beaucoup de personnes

verveinecitron a dit…

J'adore le taboulé: pour moi c'est LE plat de l'été. Alors je teste toutes les recettes et celle-ci ne fera pas exception ;)