lundi 31 janvier 2011

le curry attendu (enfin, déjà , comment, comment je perds ma tête dans les cartons*)

Je bavarde un peu, et quand je dis des choses, j'ai l'impression qu'on les entend. C'est étrange. Souvent, pourtant, je m'applique à ne pas parler trop fort (sauf quand il y a du champagne et des petits fours, des tartelettes aux framboises ou des cubes chocolats).

Je fais des promesses et je n'arrive pas à les tenir (je ne parle même pas des bonnes résolutions).
Tous les ans, à la rentrée, l'idée de tout recommencer me rend forte et déjà fragile. Il arrive quand même que certaines choses changent, vraiment. D'autres pas -et j'accepte- ce qui change la vie aussi, finalement.

Je n'ose plus faire le marché quand il fait trop froid. J'envoie l'amoureux (en vélo) me rapporter tout ce que j'aime : des kilos de panais, une belle courge butternut et plein de petits potimarrons. Je jure que je ne suis pas une tortionnaire (il aime beaucoup manger des cookies en arrivant).

J'ai gardé à peu près tout ce qui me rappelle quelque chose depuis que je suis ici. J'ai un tiroir spécial "papiers bizarres", des petites boites pleines de jolies cartes de visites, des emballages (de pralinés feuilletés offerts à Paris, tellement délicieux, ou d'un petit sablé qui accompagnait le thé pris avec AM à Limoges, le plaisir de se retrouver si simplement après tout ce temps), des objets minuscules et attachants. Chacun a bien sûr, une valeur particulière. Je n'aime pas partir (et je ne suis pas la seule -certaines* se consolent à coup de tarte poire-chocolat, la chance!)

Ici, je vais déjà essayer de pouvoir dire, comme promis...

Comme promis, voilà la recette du curry!

CURRY POTIMARRON & LAIT DE COCO
pour 3 personnes - (ou deux, et ne plus le partager, le soir, réchauffé en écoutant L.V)

Dans une sauteuse, mettre la cuiller d'huile et de curry.
Couper l'oignon en tout petits cubes. Chauffer la poele, faire revennir doucement l'oignon. Profiter des odeurs dans la cuisine, tout en coupant le potimarron (épluché, sauf s'il est bio...) en dés de 2cm. Ajouter les aux oignons, faire dorer puis couvrir à moitié d'eau chaude. Couvrir et laisser cuire 10min. Si vous le voulez, vous pouvez ajouter des lentilles corail (à peu près 80g) en même temps que l'eau.
Quand le potimarron commence à devenir tendre, ajouter le lait de coco (il faut essayer de la choisir de bonne qualité, sans ajout de substances inconnues,hein!) et laisser découvert encore 5min à feu doux.
Au moment de servir, assaisonner (piment d'Espelette, sel -si vous voulez) et parsemer d'amandes grillées. Avec un bol de riz (ou de la semoule, si votre amoureux préfère)
dernier appel à ceux qui ne savent pas quel jour on est...
les calendriers à commander ici!

14 commentaires:

Lili Végétatout a dit…

Et bien, j'en ai une furieuse envie, de partir... Je tourne en rond. Si bien que j'en oubliais même de cuisiner... Mais ouf ! je me suis reprise. Un peu du moins. Assez pour déguster un petit curry maison ... [et parce que j'adore l'idée des amandes grillées !]

Vanessa a dit…

Dans la petite cuisine à Berlin, il y a aussi un tiroir papiers bizarres, plein de cartes, de billets de ciné, de métro, de petit mots. Je trouve ça charmant. Quand je parle, c'est souvent très doucement et les mots choisi me semblent bien maladroits mais si on arrive à faire d'aussi beaux dessins et de tels plats bien réconfortants, qu'importe si on parle un peu trop?

Lilie a dit…

Je vais devoir faire des cartons bientôt, et ça me rend toute nostalgique... Mais impatiente aussi, car annonciateur de plein de (nouvelles) belles choses ! J'étais partie pour faire un crumble de potimarron, mais finalement, je me demande si je ne vais pas me tourner vers ce délicieux curry...

Marielle a dit…

Un petit curry qui réchauffe nous en avons bien besoin chez nous ces jours ci, je te somprends bien ;o)
Remplacer les photos qui seraient trop sombre par tes jolis dessins est une super idée.

bises à vous deux

P.S. le froid ne me donne pas envie d'aller au marché à moi non plus.

g. a dit…

J'ai cessé d'avoir en tête l'idée de tout recommencer, chaque année. Etre forte et fragile à la fois me faisait trop peur à la longue.
Les bonnes résolutions arrivent au petit bonheur la chance et, quand le temps m'en donne l'occasion, je les concrétise.
Pour le reste, tout va à point à qui sait attendre.
Voilà ce que je me dis.
Bises,
g.

Flo a dit…

Je prends ta recette de curry pour un de mes repas du soir, ça me fait diablement envie :) biz

Easy kitchen a dit…

tu peux le faire au wok aussi. excellent l'association potiron lait de coco. et ensuite tu réduits le tout en soupe... réchauffée c'est encore meilleur

Noisette a dit…

Oh, je la fais souvent l'hiver cette recette, j'aime bien la texture que prend le potiron. Quand j'ai envie, je rajoute de petits morceaux de blanc de poulet, des pruneaux et des abricots secs, mais on part vers tout autre chose là. Je retiens les amandes, quelle belle idée !

(les chéchés) a dit…

Lili : C'est facile de se perdre. Des fois, on est même plus loin du sentier qu'on ne l'imaginait... Bon retour dans ta cuisine (je sais bien que tu vas retrouver le chemin)

Vanessa : Si je ne pouvais m'exprimer que comme ça... mais socialement parlant, ça ne marche pas si bien!
(j'adorerais découvrir les tickets de ciné et jolis papiers du tiroir. c'est un peu magique, non?)

Lilie : Alors je ferais un crumble... :)
et courage pour es cartons (ça n'avance définitivement pas très vite, ici)

Marielle : c'est surtout qu'un curry (comme celui là) n'est vraiment pas photogénique...

g. : c'est à méditer. même si le fait d'être forte et fragile m'épuise aussi, je crois que c'est trop fort chez moi. pour l'instant...

Flo : c'était bon?

Easy kitchen : Une soupe... chouette! même si le curry ne se tient pas vraiment (et que réchauffé le soir, c'est à peu près à ça qu'il ressemble...)

Noisette : Avec des fruits secs... ça c'est une belle idée! Merci! :)

Virginie Gervais-Marchal a dit…

J ai prévu de faire cette recette à midi, j'ai une conserve de lait de coco... Il faut tout mettre?

(les chéchés) a dit…

Virginie : ma boîte faisait 400ml, je n'ai mis que la moitié. Pour avoir une idée des proportions, mon potimarron devait faire 1,5kg environ...
j'espère que tu vas apprécier! :)

Virginie Gervais-Marchal a dit…

Merci!

Pour l'appréciation je n 'en doute pas une seule seconde!

Virginie Gervais-Marchal a dit…

C'était succulent! Le seul inconvénient c'est qu'il est impossible d'en manger raisonnablement!

(les chéchés) a dit…

Virginie, chouette alors! (et dommage que les potimarrons se fassent rares, déjà... il reste juste de quoi en faire à midi!) merci!