jeudi 3 février 2011

vite vite, la tarte tatin endive et miel

Il achète toutes les semaines de quoi lui faire plaisir. Il ramène des kilos de panais, de potimarron et de jolies petites pomme de terre (mais il adore ça aussi, rôties au four avec la peau, délicatement enrobées d'huile d'olive et de fleur de sel rétaise).
Et puis, malgré ses clins d'oeil, ses insinuations discrètes (aurait-elle dû les laisser périr et s'abîmer doucement dans le bac transparent en bas du frigo?), il a continué à acheter des endives. 
Elles ont été plus ou moins bonnes, en salade basique (des noix, des pommes, du comté et de la moutarde à l'ancienne) ou gratinées, parfois molles (alors, elle crissent sous la dent, ce qu'elle déteste -lui n'ose pas le dire) parfois trop amères, elle a goûté chaque fois du bout des lèvres, sans finir vraiment son assiette.
Cette semaine, avec les 3 belles endives restées dans leur sachet de papier kraft dont le fond est rempli de terre, elle a décidé d'en faire quelque chose d'autre. Rien de follement original -mais si elle s'écoutait, elle ne mangerait que des biscuits et des curry- mais de quoi apprécier un peu plus ce légume trop triste et filandreux (il faut bien, il en ramènera encore du marché, demain).


TATIN D'ENDIVE AU MIEL (ET TRUFFE)
pour 2 -un qui aime, l'autre moins-






























3 endives
1c. à soupe d'huile d'olive
1 bon filet de sirop d'agave
1c. à soupe de miel (à la truffe, facultatif -le parfum une fois cuit est très très délicat)
1c. à soupe de sauce soja


pour la pâte
90g de farine T110
1c. à soupe d'huile d'olive
1 petit suisse
1 pincée de sel
1c. à soupe de pavot (facultatif)




Préchauffer le four th.6-7.
Enduire le fond d'un plat à tarte d'huile d'olive et d'un filet de sirop d'agave.
Laver et couper les endives en 2. Répartir au fond du moule, enfourner pendant 10min.
Pendant ce temps, préparer la pâte en mélangeant les ingrédients pour former une boule lisse.
Etaler assez finement. 
Quand les endives ont commencé à confire (au bout des 10min) les recouvrir du disque de pâte et remettre au four pour 25 min.

Attendre un peu, en sortant du four - c'est brûlant!- et manger avec une petite salade verte assaisonnée légèrement.

18 commentaires:

a dit…

C'est toujours aussi joli de te lire !
Les endives, je les aime cru en salade, en barquette ... Mais cuites, j'ai jamais pu :o/
Bisous Bisous !

Cuisine Framboise a dit…

Je serais plutôt comme lui. L'endive discrètement sucrée m'a toujours plu.

Il faudrait retirer ce coeur, source de bien des amertumes...

Sophie a dit…

mais moi j'arrive tout de suite, l'endive fait partie de mes légumes chouchou de l'hiver !

(les chéchés) a dit…

Ré : j'étais comme toi, avant... aujourd'hui, je suis un peu obligée de les apprécier cuites (mais gratinées, ça, non!)

cuisine framboise : oui, discrètement sucrée, c'est pas mal, j'avoue. Pour le coeur, les endives étant assez petites (et cultivées dans la paille -si ça change quelque chose) j'ai pensé que le coeur serait plus doux -et il l'était- ouf!
merci de ces petits mots!

marie a dit…

Moi qui ne suit pas fan des endives,cette version me plairait bien j'en suis sure!En revanche moins à monsieur qui n'est malheureusement pas sucré-salé mais chuuuut tant pis j'en ferait quand même ;)

7sichicsichicon a dit…

Suis complètement convaincue par cette version ! Et ne rêve que d'une chose embêter ce Katz qui m'a l'air d'être beaucoup trop paisible !
Courage pour les endive bisbisbis (tu as essayé en curry ?)
Vous embrasse,

julie a dit…

Les endives cuites, moi aussi j'ai du mal, mais en ce moment en salade elles font partie de mon quotidien! En tout cas je te trouve bien amoureuse de cuisiner et manger des choses peu aimées...

(les chéchés) a dit…

sophie : tu es la bienvenue!

marie : tu vois, il faut parfois peu de choses pour être convaincu!

7tudoismedonnerlarecetteducurryendives! suis très intéressée!

julie : oui, mais en échange, j'ai le droit de manger autant de potimarron que je veux (et je suis sûre que c'est beaucoup plus souvent qu'il ne l'aimerait...)

Camille a dit…

chez nous on les étuve à la mandarine, ou on les mange en salades toutes simples, huile d'argan ou de noisette, vinaigre doux.
(ton chat a un très beau profil :)

A.P. a dit…

Merci pour le plaisir de votre visite !
C'est trop beau, un chat ! Même quand ils font les sérieux comme ça.

Gracianne a dit…

Oh, je viendrais bien t'aider a finir ta part! Chez moi c'est le contraire, il n'y a que moi qui l'aime, le chicon.

(les chéchés) a dit…

camille : étuvées à la mandarine? il faut m'en dire plus, vraiment!

& A.P : le chat vous remercie (mais pas trop de compliments, il a déjà tendance à jouer de ses charmes)

gracianne : je t'attends volontiers!
et merci, infiniment pour les happybirthdayblog... ces mots là, j'aimerais les réécrire pour les garder précieusement, tellement ils sont beaux.

Marielle a dit…

Ah l'endive !! moi je les aime en salade mais il faut qu'elles soient fermes et pas amère (et là c'est la surprise) ou bien encore braisées et caramélisées. ça doit être bien tatin...

Camille a dit…

promis, la prochaine fois je prends des photos et un petit calepin pour des proportions plus précises.

(les chéchés) a dit…

marielle : c'est bien, en tatin. si on veut, on peut même glisser du fromage, pour adoucir encore l'amertume.

camille : merci!

Lilie a dit…

J'ai mis du temps à apprécier les endives cuites. Je ne les apprécie à vrai dire qu'en tatin, à la façon des chéchés, avec du miel et un petit peu de fromage de chèvre pour adoucir le tout !

Citron a dit…

Très très très original! J'aime. J'adore. Je dois en faire l'essai!

Lili Végétatout a dit…

Il n'en ramènera peut-être pas, s'il lit cet article... :)

J'ai tenté la tatin d'endives, une fois, légèrement caramélisées, pour essayer de les apprécier, en vain.

A midi, c'est un cake carotte-endives-noix confectionné par ma Maman que j'ai goûté, l'association était agréable, tu pourrais essayer :)