dimanche 8 mars 2009

l'automatisme, même s'il fait froid -et manger sur ma feuille...


Le ciel était bleu et glaçant, on s'attendait à ce qu'il reste dégagé pour devenir doux dans l'après midi. J'avais pris mes gants par précaution, mais je les ai gardé dans ma main même en sortant du bus, sur la place wilson baignée de lumière.
Si j'avais su marcher à reculons, je l'aurais fait. Dans ma tête, l'idée de ces épreuves bien trop longues pour quelqu'un qui n'a pas travaillé flottait -et puis ce soleil trop rare, dont j'allais oublier la présence pour me concentrer sur l'assemblage dans une salle de classe d'un lycée.
Pourtant, j'ai fait tout ce qu'il fallait -me lever tôt en vacances, préparer mon sac avec des cartouches d'encre noire et du correcteur, des biscuits pour tenir 5h et puis sortir dans le froid trop matinal presque en souriant, me perdre autour du lycée (pour ne même pas arriver en retard), arriver en courant et en sueur. Tout ça, sans réfléchir ou presque. Sans me demander si tout ça, sans aucune préparation, valait réellement le coup de s'ennuyer avec 14 autres étudiants bien plus serieux que moi.

Dans la première salle, au troisième étage, j'ai pu voir le ciel s'assombrir et les toits des maisons. La sculpture de Nam June Paik en téléviseurs, l'envolée de l'immeuble d'un cabinet d'avocat, un poumon bleu.


Le lendemain, j'avais pris dans un joli sac quelques crayons de couleurs, des feutres et des papiers différents, une barre au miel et au sésame, du chocolat et quelques cubes de terrines aux lentilles corail. Je me suis perdue, encore, peut être pour me convaincre de mon envie de ne pas y aller.

(Incitation : faire face.
L'austère figure de la famille frescobaldi.)


Entre l'ennui, la gourmandise est arrivée une idée étrange (j'aurais bien du mal à l'expliquer ici) qui m'a fait travaillé jusqu'au bout, entre deux bouchées de chocolat. Des découpages, pliages minutieux -tout en observant les futurs professeurs s'armer souvent de peinture épaisse pour tenter de répondre au sujet.

En sortant, il pleuvait. J'ai serré tous mes sacs contre moi pour ne pas mouiller les papiers et les dessins que je ramenais, je suis rentrée doucement, légère, amusée.
Il restait juste un morceau de terrine, alors je l'ai mangé.


TERRINE DE LENTILLES CORAIL
pour un moule à cake et passer les épreuves de la vie



120g de lentilles corail
1 oeuf
1 carotte rapée
1 gousse d'ail
1 grosse poignée d'amandes hachées finement
1 c. à soupe de yaourt
du cumin, du curry
un peu de piment d'espelette et de gomasio

Préchauffer le four th. 6-7.
Cuire les lentilles avec la gousse d'ail 15min environ, comme indiqué sur le paquet.
Les égouter sans trop les presser (elles doivent garder un peu d'eau pour que la terrine soit moelleuse).
Dans un grand bol, mélanger les lentilles, les épices, la carotte, puis ajouter l'oeuf et les amandes.
Verser la prépartion dans un moule à cake et enfourner pendant 45-55min environ. Laisser tiédir un peu, démouler, couper en petits carrés ou en jolies tranches. A grignoter dans son bento (mais on n'est pas obligé de faire des miettes sur ses dessins)

20 commentaires:

g. a dit…

"Dans la première salle, au troisième étage, j'ai pu voir le ciel s'assombrir et les toits des maisons. La sculpture de Nam June Paik en téléviseurs, l'envolée de l'immeuble d'un cabinet d'avocat, un poumon bleu."
Cette phrase me fait m'évader...
Et comme je voudrais tes beaux crayons de bois!
g.

Flo a dit…

C'est super de se donner du courage avec cette jolie terrine, ça me fait envie aussi :) Bizzz !

Lalaith a dit…

Tiens, une feuille de brouillon de CAPES ?

J'ai planché sur les mêmes jeudi et vendredi (mais j'ai pas eu le temps de faire des aussi jolis pliages, moi ^^)

les chéchés a dit…

-> g. : merci! j'aime beaucoup ces crayons un peu gros à la mine grasse, c'est trop chouette pour colorier!

Flo : il me fallait bien ça pour lutter contre la fatigue...^^

Lalaith : jeudi et vendredi? je ne savais pas que les dates pouvaient être décalées... et alors, ça a donné quoi?

Camille a dit…

Les crayons de couleur comme une gourmandise, ta poésie et tes dessins, ça vaut tous les professeurs du monde.
Et ce que j'aime, dans tes recettes, c'est l'impression des quantités. Des poignées et des cuillères, loin du système métrique, ordonné, loin de la rigueur mathématique du chiffre.

Lilie a dit…

Je me souviens aussi des petits encas que j'emmenais lors des épreuves de préparation au capes et qui m'encourageaient à tenir 5 heures : des biscuits maison et des petits cubes de cakes ou de terrines salés... Courage ! :-)

Lili Végétatout a dit…

Y aller à reculons, comme je comprends ces mots ... La fac d'allemand, ses épreuves sans fin, éprouvantes. Y aller malgré tout, être plus fort que ça. Et quand la gourmandise s'invite, les choses doivent être un peu plus douces.

Clem a dit…

Je me souviens des thermos de café... Ca fait loin tout ça... Bravo pour avoir su si bien affronter cette épreuve (dans tous les sens du mot)!

marie a dit…

une terrine de lentilles corail, voilà une bonne idée!

vegetarianzoe a dit…

Félicitation pour ton épreuve...c'est vrai qu'elles sont plutôt longues, pénibles, et...pffiou...rien de mieux qu'un biscuit pour oublier!

Miette a dit…

Une terrine qui permet de voir les choses du bon côté de la... lentille !
En espérant que tes épreuves se sont bien passées !

Bises,

Miette

Botacook a dit…

j'aime ton texte, comme d'habitude :) et cette terrine, miam!

Miss Cookliquot a dit…

Fana des terrines et des lentilles co....j'adore et j'adopte ta recette!

Biz**
ELo

~marion~ a dit…

Trop belle ta boîte de crayons de couleur :-) Et très originale ta terrine de lentilles, à tremper dans une petite crème de chèvre aux herbes...

talonshautscacao a dit…

la terrine et les crayons me font craquer :-)

Cuisine Framboise a dit…

Je me souviens....Des terrines pour les révisions. Après, on n'avait plus le temps et les crayons étaient épais et noirs.

un T au Sahara a dit…

Ils sont trop mignons ces crayons de couleur...
Je laisse rarement un commentaire, mais je pique souvent les recettes ;-) et c'est toujours une réussite, merci ! J'aime beaucoup votre univers, et les illustrations aussi, bravo !

Mademoiselle_aud a dit…

Une recette parfaite pour moi qui n'aime la lentille qu'en bouchées ou en terrine !

Comme d'habitude de très belles photos, une mention spéciale pour les crayons de couleurs également... c'est mon coté petite fille sans doute :)

La Belle au Blé Dormant a dit…

Oh... Je reconnais le joli sac ^-^
Et la terrine est très appétissante...
Tu vas bien ?
Bises

gourmandelise a dit…

C'est un régal ces terrine aux lentilles corail et quelle jolie couleur!