lundi 30 mars 2009

et si les beaux jours reviennent -le crumble du printemps- (comme les plats du dimanche)


Les beaux jours revenus, j'aime regarder l'amoureux partir sur son vélo sous la lumière clémente. Le carrelage de la cuisine est encore froid, le chat enroulé sur lui même, le museau plongé dans le coussin bleu élimé. Le calme de l'hiver envahi toujours la cuisine, quelques frissons et les tasses de thé.
Les journées pourraient passer dans ce flux onctueux d'habitudes, de petites choses déjà entendues, de monotonie dorée. La radio qui parle sur la bouilloire, la vaisselle s'entrechoque en tintements légers dans les placards, les couverts retrouvés dans le tiroir où ils se sont emmelés la veille. Regarder le ciel par la fenêtre se découvrir au dessus des cheminées, poser ses couleurs dans mon bol selon ses humeurs -ce matin, un jaune pâle et brillant aux reflets bleutés.
Je rêve souvent au plaisir des petis déjeuners pris sur la terrasse chaude des vacances. Quand on peut marcher pieds nus tout le temps, que le pain est tout frais et craquant, délicieux tartiné de beurre blanc et de miel, que le temps passe sans qu'on le voit, la chaleur grandissante.

Petite, les repas du dimanche au printemps se prennaient sur la terrasse aussi, dans les jupes à volants et des lunettes de soleil.
Ma maman apportait sur la table un grand saladier en porcelaine blanche, rempli d'une salade de pâtes bien garnie, à la sauce très moutardée (que j'aimais tellement qu'il m'arrivait de saucer tout le plat). Mon papa préparait alors des brochettes à peine brûlées -je crois qu'il n'a jamais vraiment apprécié de s'occuper du barbecue- l'après midi s'écoulait sans heures, dans l'herbe humide et la brise d'avril.
Finalement, des saveurs nouvelles ont investi notre cuisine. On a croqué le fenouil, adoré le sarrasin (glissé dans un cake comme dans les crèpes bretonnes...). Les crumble salés qui se mangent presque tièdes, comme l'air des fins mars enchanté.


CRUMBLE FENOUIL CABILLAUD
pour 2 petits plats et l'impression de printemps


pour le confit de fenouil
2 petits fenouils
du jus de citron
du thym
de l'huile d'olive
quelques tomates séchées
2 gousses d'ail
du gomasio, du poivre

Préchauffer le four à 160°.
Laver, éplucher et tailler le fenouil en fines lanières. Mettre dans un plat à gratin, arroser de jus de citron, d'huile d'olive (1c. à soupe de chaque environ) et mélanger pour enrober les légumes. Assaisonner. Ajouter les tomates en dés et les gousses d'ail. Enfourner pour 40 min environ.
Au bout des 40 min, sortir le fenouil et augmenter la température du four à 180°.

2 pavés de cabillaud (de 150g environ)

20g de flocons d'avoine
1c. à soupe de farine de sarrasin
1c. à soupe de chèvre frais
un peu d'huile d'olive
1 petite poignée de pignons de pin
du gomasio, du poivre

Préparer la pâte à crumble en mélangeant les ingrédients dans l'ordre, bien assaisonner.
Répartir le fenouil dans 2 petits plats. Déposer le pavé de cabillaud, saupoudrer la pâte à crumble et enfourner pour 10 à 15 min, suivant l'épaisseur du poisson.

Ouvrir la fenêtre, guetter l'amoureux, partager tout ça les yeux plissés et les mollets chauds...

18 commentaires:

~marion~ a dit…

Voilà le genre de méthode que j'adore pour savourer le poisson: du fondant, du croquant et du citron en toute originalité! Sarrasin et chèvre... quelle belle association... il faut que je teste...

Anne-Sé a dit…

Superbe association, je goûterais bien à ce crumble printanier !

Lilie a dit…

Que j'aime ce petit plat, tendre et savoureux... Je suis sûre que M. Petit Pois aimerait aussi beaucoup, lui qui pourtant ne raffole pas du poisson. A tester, très vite !

bache a dit…

Il a l'air savoureux, ce crumble. C'est une bonne idée m'y mettre du chèvre et de la farine de sarrazin. J'aime bien ta description des dimanches sur la terrasse. Je repensais justement à ces week-ends de mon enfance hier, ceux passés en famille assis sous une tonnelle dans un coin d'herbe, avec le barbecue qui égaye les narines..

Yum a dit…

J'adore les crumbles salés et l'association poisson-fenouil, ton crumble me plait beaucoup :)

Caroline de Calorinet a dit…

J’ai (re)decouvert le fenouil cette année et j’adore ! Je te pique la recette !

g. a dit…

Lire ce billet offre une douceur inattendue a la soiree...
Et quelles photos !
{Surtout la premiere}
g.

Mademoiselle_aud a dit…

J'adore ces petites escapades que tu nous fais vivre... on a l'impression de voyager un peu :)

Anonyme a dit…

Zut alors cette recette arrive un jour trop tard en effet hier j'ai fait du fenouil et du cabillaud mais sans le crumble , cela aurait surement été bien meilleur , mon repas était bof !
Sincerement
Françoise ( Cannes )

Natalia a dit…

ça tombe à pic, je cherchais une recette pour cuisiner des filets de cabillaud qui s'ennuient dans mon congélo... oui le printemps arrive, à petits pas, enfin...

sandrine a dit…

Et bien voici une version salée de crumble toute à fait originale et délicieuse....je me laisse tenter !!!

Camille a dit…

Tout me plaît, infiniment, dans cette recette. Le chat qui dort (sur une couverture à carreau antique chez moi), et les parfums d'été qui reviennent en catimini, le goût du soleil timide.

Clem a dit…

Miam, c'est si bon un crumble avec de bons légumes de printemps, vive le printemps qui arrive!

eleonora a dit…

Un petit régal pour le week-end qui s'annonce...et ton plat de crumble est délicieux...Bon week-end

trinidad a dit…

un petit crumble avec du fenouil, ça semble sympa !

Clem a dit…

Oh oui moi aussi j'aime quand on peut se ballader pieds nus! C'est ça pour moi l'entrée dans l'été : la sortie des tongs du placard! J'aime bien marier le poisson avec le fenouil, en crumble ça doit être délicieux!

Mélanie a dit…

J'ai jamais fait de crumble salé, c'est très tentant !

pompelpot a dit…

Joli billet... Pour une recette originale et savoureuse comme je les aime. Bon dimanche