lundi 29 juin 2009

les fées et cake du goûter



A peine arrivée, son livre est sorti, prêt à être lu. Je n'arrive pas à voir le titre, mais sa couverture est grise argentée, comme les livres d'histoires de mondes imaginaires où se cotoient de braves chevaliers, des châteaux à secrets, des fées, des quêtes éternelles. L'épaisseur du livre promet tout un tas d'aventures; elle s'y plonge vite, très vite, avec une avidité incroyable -mais que se passe t-il là dedans?- en se rongeant les ongles de suspense, peut être, ou d'exitation. Les fantaisies héroïques la font voyager si loin que la serveuse devra s'y reprendre plusieurs fois -s'il vous plait, vous désirez boire quelque chose, hum, excusez moi, vous voulez quoi s'il vous plait?- avant qu'elle ne demande un perrier nature (-et surtout pas de rondelle de citron).



La grande tasse de café n'est vraiment qu'un pretexte pour profiter du dehors, d'une table doucement ombragée, des gens. J'ai amené mes papiers, mes crayons, mes gommes et j'apprécie la brise qui parfois ose se promener dans la rue pour rafraîchir les passants.


Il n'y a qu'à surprendre, surprendre le souvenirs de paris et les jolies chaussures roses qu'elle y a trouvé, les nouvelles de M. que je ne connais pas mais qui est partie à londres depuis le mois de mai, et les élèves de A. qui sont adorables, finalement. Et l'odeur de la crèpe au chocolat, juste à coté, pour réveiller ma gourmandise (il parait que leurs crèpes sont délicieuses -il faudra qu'un jour, on aille les goûter).


J'ai ramassé mes dessins (sans accidents aujourd'hui, pas de verre d'eau renversé ni de pluie impromptue) et fini le fond de café tiède. En arrivant à la maison, j'ai eu envie de goûter une tranche de cake tout frais de ce matin, aux pépites de chocolat -l'amoureux est un inconditionnel- à juste titre, il est très bon.




CAKE DU GOÛTER, PEPITES DE CHOCOLAT, QUINOA ET NOISETTES
pour un moule, plusieurs tranches à emporter, à déguster avec le thé


150g de farine de blé complet
50g de farine de quinoa
1 petite c. à café de bicarbonate
2 belles poignées de pépites de chocolat
1 grosse c. à soupe de sirop d'agave
1 yaourt
1/2 verre de lait (ici, de soja)
2c. à soupe d'huile d'olive
2 poignées de noisettes grossièrement hachées


Préchauffer le four à 180°.
Mélanger dans un premier saladier, les farines, le bicarbonate et les pépites de chocolat.

Puis, dans un autre saladier, le yaourt, le sirop d'agave, le lait et l'huile. Incorporer les farines-chocolat dans l'autre saladier, en mélangeant juste ce qu'il faut pour bien amalgamer les deux.

Verser dans un moule à cake, saupoudrer des noisettes hachées et enfourner pendant 35min. Attendre un peu avant de démouler. Découper une tranche pour goûter, avec du thé à la vanille dans une jolie théière (celle que votre maman vous a offerte, parce qu'elle est blanche et petite et que vous aimez bien -la théière, et ma maman biensûr)

17 commentaires:

7TourVercors a dit…

Tu crois que la petite fille s'ennuie ? A moins qu'elle passe de joueur en joueur pour voir leurs cartes et lire le jeu ? Ou, autre hypothèse, elle a faim, aimerait passer au gouter, mais la table est occupée par les adultes et d'ailleurs, il est 18h30, on va bientôt manger.

Cake complètement addictif ... Probablement autant que le livre des fées.

g. a dit…

Dring, driiing.
J'arrive deguster ton cake du gouter qui a l'air terrible!
g.

guili_guili a dit…

Ton cake du goûter me plaît beaucoup, et pique ma curiosité à cause de la farine de quinoa que je ne connais pas:il faut que je m'en procure absolument, je suis sûre que ça donne un goût particulier, il faut que j'en ai le coeur net! lol
Mon amoureux est aussi un inconditionnel des pépites de chocolat ;-)

Yum a dit…

Ce cake a l'air top... je mordrais bien dans une tranche pour finir mon diner ;)

Rose Chiffon a dit…

Pas la première fois que je vous lis et l'addiction prend forme, on dirait. C'est nouveau. J'aime bien ce que vous faites et comment vous le faites, voilà c'est tout mais j'y reviendrai.

Léa a dit…

C'est toujours la même chose... un dessin et tout un monde qui s'avance devant moi... j'ai toujours été un peu rêveuse et tes dessins me font voyager... à chaque regard. Vraiment et très sincèrement ils sont magiques... un début d'histoire que tu commences et que l'on peut continuer... et j'avoue que je prendrai bien un bout de cake pour prendre des forces avant de me perdre dans mes pensées... merci pour tout Mademoiselle...

mayacook a dit…

Oh que je prendrais bien le goûter avec toi!!

julie a dit…

ce cake à l'air délicieux avec ces petits éclats de noisette partout!
et une fois de plus un très joli récit...

Marielle a dit…

J'adore tes dessins, vraiment !! et j'adore ce cake également ;o)

vegetarianzoe a dit…

Les cafés, leur tables leur passants...Jolie vue.

Est-ce que le fait d'utiliser la farine de quinoa se sent quand on croque dans le gâteau?

les chéchés a dit…

-> 7toursvercors : je ne sais pas, je crois que je l'imaginais bien passer de joueur en joueur vérifier que personne ne triche...

g.: je t'attends! le thé est prêt!

guili guili : la farine de quinoa a un goût très fort (c'est pour ça qu'il faut la mélanger) mais ça relève pas mal de recettes (des cookies, des galettes, des terrines...)

yum : je le préfère au goûter ou pour le petit déjeuner...

rosechiffon, maya, julie, marielle : merci!

léa : ravie de ce voyage par images et parfums...

zoé : oui, un petit peu, mais le goût du quinoa se marie très bien, je trouve...

Clem a dit…

Le quinoa fait tres bon ménage avec le chocolat c'est vrai... Et que ton dessin est joli! Ah, les terrasses des cafés et la petite brise d'été...

Lilou cuisine a dit…

super beau ce cake! Cela me met l'eau à la bouche!

Cicerolle a dit…

les livres de fées sont les plus beaux, je n'en suis toujours pas lassée... à lire avec une bonne tranche de cake. Il a l'air terriblement bon.

marie a dit…

que j'aimerais dessiner comme ça!...en attendant je sais cuisiner et c'est déjà bien!un cake comme celui-là ne devrait pas me poser de problème encore moins à ma gourmandise ;)

A. a dit…

Bonjour (timide). En fait je pense qu'on s'est déjà croisés, dans les rues peut-être sans le savoir ou autour du lac, mais surtout par ici et par là, au détour d'une recette. J'hésitais à vous envoyer un petit message, un petit commentaire, et c'est vous qui l'avez fait en premier.
C'est moins drôle qu'un enlèvement par des extraterrestres, on n'avait juste plus le temps, pas de cuisiner mais de s'occuper du blog et même de se promener sur internet(ça fait presque un an), la vie et toutes ces choses à faire, et un travail éreintant (avec des gens qui finalement n'étaient pas si éloignés des extraterrestres).
J'ai fabriqué ce nouveau blog il n'y a pas longtemps (c'est idiot je n'ai pas osé continuer sur l'autre), au départ pour écrire tout et n'importe quoi, mais ça s'est vite transformé en carnet de recettes...
Cuisidou dort encore (il l'a toujours lui, son travail épuisant) mais il vous fait coucou aussi.

Cuisinette.

Clo' a dit…

Miaam miam, je me régale visuelment pour le moment.

Je repasserais sure ment un autre jour cherche une petite recette :)