samedi 5 juillet 2008

manger des biscuits, la voir, puis une tarte aux carottes


Nous avions préparé un pic nique, emballé des fruits et quelques biscuits, si nous avions encore un petit creux. Nous avions ressorti nos vieux jeans (ceux qui ne sont jolis que retroussés...), de vieilles paires de baskets qui n'ont plus peur de rien, de toutes façons, là bas, c'est toujours sale.
Là bas, ce sont les eurockéennes.

La route fut plus longue que prévue. Des camions, les tracteurs nous ont largement retardé, et malgré notre avance, nous avons raté le premier concert, T (dont le site des eurockéennes faisaient des éloges alléchantes).
Arrivés sur le site, nous avions donc un peu de temps avant le prochain groupe qui avait retenu notre attention. L'ambiance à malsaucy me paraît changé. Il est à peine 18h et l'ombre des arbres accueille ses premiers buveurs abusifs...
Il fait beau, encore doux même. C'est une chance. Sur la plage, nous voyons Yules, deux frères de besançon qui ont du beaucoup écouter Radiohead et qui auraient mérité un lieu plus intime pour livrer leurs chansons chimériques, enfantines, un peu triste à la fois.
La suite nous apparut plus déçevante. La bande originale qui devait réunir olivia ruiz, daniel darc, camille et d'autres ne nous ont laissé que le goût aigre de la voix de M. wampas... et un spectacle en miniature sur une scène immense qui perd encore plus de charme en plein jour.

Et puis, nous sommes surtout venus pour elle.
Nous avons fait nos groupies, faufilés dans la masse pour être devant, tout devant pour la voir (faut-il rappeller que je suis vraiment petite?). En attendant le début, nous avons mangé nos biscuits, dont je vous reparlerai peut être, parce qu'ils étaient délicieux.
C'est un petit bout de femme qui est arrivée sur scène. Chan marshall, dans un jean brut -qu'elle n'arrêtera pas de remonter, comme un tic- un chemisier kaki fermé d'une cravatte et des souliers blancs, bouge sur scène comme personne. Ses gestes sont saccadés, presque désordonnés, c'est étrange et surprenant, fascinant de la voir nous regarder aussi intensément, de la voir s'articuler de la sorte d'un bout à l'autre de la scène. Les musiciens derrière elle sont une drôle tapisserie, chevelue, barbue et rock n'roll dans des pantalons très moulants. Sa voix, elle est là, chaude, suave, presque rauque, parfois douce, plus soul. J'aime. Et chéché aussi.
Le concert se termine avec un grand vide. Le monde se dissipe aussi vite qu'il est venu se presser sous le chapiteau. Moi, je rêve d'un rappel, de la revoir débarquer sur scène, embrasser son piano de ses doigts tendus pour me chanter "maybe not". Mais non.
Et puis le froid prend le relai de notre coup de blues momentané ; un froid glaçant, humide qui accompagne la nuit tombée. La soirée s'écourte, et surtout, nous sommes encore loin...
Le retour se fait tranquillement -your are free en fond sonore me berce- chéché conduit en silence.

Ce soir, pour ne pas oublier ces images, l'ambiance, la musique, comme il y eu une tarte aux légumes d'été pour keren ann, il y aura une tarte aux carottes et au comté pour cat power.


TARTE AUX CAROTTES ET AU COMTE
pour 2 amoureux de catpower

1 pâte à tarte comme on les aime
2 à 3 belles carottes taillées en rondelles
1 petit oignon
1 oeuf
un peu de lait
un morceau de comté (affiné 12 mois)
du poivre
une picée de curry et de cumin

Préchauffer le four à 180°.
Dans une poêle, faire chauffer un peu d'huile avec les péices et faire revenir l'oignon. Ajouter les carottes, un peu d'eau pour que ça n'attache pas. Laisser cuire sur feu doux 15min environ. Les carottes doivent commencer à être tendres.
Dans un saladier, casser l'oeuf, mettre le lait et le comté rapé, bien mélanger. Assaisonnez. Répartir les carottes sur le fond de pâte que vous aurez préalablement étalé dans un petit moule à tarte, puis couvrir du mélange oeuf comté. Enfourner pour 30min.



Manger chaud, avec une salade verte à l'huile de noix. Se rappelant vivement des souvenirs, les fleurs distribuées à la fin...

33 commentaires:

Cicerolle a dit…

Magnifique tarte ! Je fonds devant les photos. Ton récit des eurockéennes me rappelle les concerts de ma jeunesse, à Paris et ailleurs... c'est vrai que ça laisse des souvenirs à part, surtout l'été, en plein air. J'ai adoré vivre tout ça.

Eol a dit…

Je m'y croirait presque aux Eurokéennes! En tous les cas j'aurai volontiers partagé un bout de tarte dont l'épaisseur me fait "rêver".

loukoum°°° a dit…

Moi aussi j'y suis allée juste pour elle et j'ai eu un gout de trop peu... Elle ne semmblait pas vouloir quitter la scène et moi j'avais envie qu'ellle y reste encore... et encore...

Gwen a dit…

Je n'aurais pas parié, aujourd'hui, me retrouver à Dijon à l'heure de l'apéro. J'ai juste le temps d'un aller-retour mais, moi aussi, je reviendrai ! (merci pour le billet d'avion en forme de commentaire qui m'a permis d'arriver ici !!!)

Lisanka a dit…

Raaaah je suis déjà en retard à la fête de mon pote mais tant pis, je ne peux pas laisser passer ça! t'étais aux eurocks? Pas possible, mes parents habitent Belfort et j'y ai vécu pendant 17 ans :-) Tu l'as acheté où ton comté? Car la prochaine fois que tu viens, fais signe, je te montre le comté du père Poirel, sur le marché et là tu te pâmeras de plaisir :-)
Bises,
J'y go,
Lisankaq

Lauriana a dit…

Cette tarte est d'une part vraiment jolie mais en plus, au vu des ingrédients, elle doit être divine!

lili a dit…

Un titre énigmatique pour une recette brute de simplicité, beau mélange d'émotions par parler de ce(ux) qu'on aime ...

Anonyme a dit…

quelle chance... les eurockéennes! Toi tu as raté le 1er concert, moi j'ai carrément râté le festival! J'aurai du y être et voir aussi Cat Power: RGhhhh!!! en tout cas drôlement sympatique cette tarte à la carotte.
Cendrine
http://bitambouilles.canalblog.com/

Flo Bretzel a dit…

Les Eurockéennes, que de bons souvenirs là-bas...

patoumi a dit…

Comme tu racontes bien ce grand vide, ce grand froid qui nous étreint à la fin d'un concert de quelqu'un qu'on croit connaître intimement mais en fait non. C'est très triste souvent. On se sent tout abandonné.

Cocotte a dit…

absolutly fabulous (!)

Thérèse a dit…

Eté, saison des concerts et festivals en plein air... Je retrouve plein d'accents récemment vécus dans ton récit. Merci.

Et j'aime beaucoup les couches de ta tarte. La photo la rend appétissante - c'est sûr, je l'essaie bientôt (et je "reporte back" ;-)
A bientôt, th

Anonyme a dit…

Joli récit, jolie tarte... triste temps... On ne peut pas tout avoir!

Clémentine
http://plaisirsante.canalblog.com

carochococo a dit…

elle me plait enormement ta tarte bien colorée!

Alice a dit…

Cette tarte me semble absolument délicieuse !! ton recit me rappelle le temps ou je passais mes étes de festival en festival ... allure et mode de vie un brin bicnick... ah les années étudiantes .. avec plus de 2 mois de vacances d'été !!ça me parait bien loin tout ça ...

~marion~ a dit…

Les tartes à la carotte c'est délicieux, avec une pâte brisée maison encore plus et avec du compté tout simplement irrésistible!

Flo a dit…

Au délà de l'expérience humaine qui a du être, comme on le devine, "unique", je prend volontiers une part de cette tarte qui m'apelle tant elle donne faim !

sam's cook a dit…

la tarte aux carottes est juste sublime...

valka a dit…

Et ben je suis tarte, je ne connais pas cette chanteuse!
mais j'habite à 30km des eurock ;-)
bises

Carole a dit…

J'adore les tartes aux carottes et la tienne est extrêmement appétissante, même à 10h du mat devant un café !

rose a dit…

Très joli reportage qui donne l'impression d'être avec vous à Belfort...

loloparis a dit…

ta tarte me semble être un régal! je testerai bien cette recette

Baluchon a dit…

ohhh Keren Ann... J'aurai aimé la voir aussi... Je vais sous peu au paléofestivale de Nyons (Suisse), je vais voir pleeeeins de monde, mais elle n'y sera pas. Dommage !

mickymath a dit…

superbe tarte! biises

Marielle a dit…

Piquée !! la tarte aux carottes ;o)

Myrtille a dit…

Quelle jolie tarte aux carottes ! Humm ! Avec le curry et le cumin cela doit très bien aller avec les carottes.

l'assiette d'un petit choux a dit…

très belle et alléchante, ta tarte tout orange^^!!!

labas a dit…

ta tarte a l'air très bonne!!!!mucfvcse

Eryn a dit…

Elle me fait saliver cette tarte !

Mingoumango (La Mangue) a dit…

J'adore sa voix (surtout dans la reprise de Je t'aime moi non plus), mais curieusement, sa gestuelle me dérange un peu...

garance a dit…

J'adore Chan Marshall elle a accompagné mon BLog et mes journée tout l'hiver ...
ça fait longtemps que je voulais la voir dommage je n'ai rien su ...
carottes et Tarte = Duo gaganant..
Bises petite !!!
Garance

diane a dit…

cette tarte elle donne envie de partir sur les routes des festivals avec vous

sandrine a dit…

cette tarte je l'adopte tout de suite, elle est trop belle !