mercredi 21 janvier 2009

du soleil aujourd'hui, merci pour le beau voyage & du caviar qui soigne...


Quand j'étais petite, être malade nous donnait un statut particulier. C'était d'abord, le droit de rester en pyjama toute la journée -à condition d'être propre. Puis, l'assiette à part, du riz souvent, avec la permission de ne pas finir. Et les moments privilégiés avec ma maman, réconfortante et drôle. Je crois que ces moments seuls m'auraient fait oublier les microbes. Elle venait s'asseoir sur le bord du lit, caresser mon front brûlant, sourire. Me racontait des histoires, d'autres ou inventées.
Il arrivait qu'elle vienne avec un verre d'eau sucrée et un astrapi : on faisait alors les bricolages toutes les deux, en veillant à ne pas mettre de petits bouts de papier sur la moquette, ni de colle sur ma couette tout en bavardant. D'autres fois, elle me proposait de tricoter : je choisissais la couleur de la laine, fière de fabriquer quelque chose qui serait si utile (pour mes poupées) et je m'appliquais à tisser mes points mousses sans me tromper. Me laissait seule avec un livre (Charlie et la chocolaterie, dévoré malgré une gastro entérite) ramené, juste pour moi de la bibliothèque.

Je ne sais plus tricoter et je ne bois plus d'eau sucrée. Astrapi ne fait plus partie de mes lectures. Mais quand je suis malade, j'aime m'accorder certains de ces privilèges... Un magazine (idiot) que l'amoureux dépose sur la table de nuit en rentrant le soir, les romans de la bibliothèque qui auraient du être lus depuis un moment, les petits plats (un brin améliorés, suivant l'appétit). Et les discussions qui s'éternisent, même au téléphone...
Je garde quand même juste ce qu'il faut de courage pour cuisiner... Un cake (mais je n'ai pas encore trouvé la marmelade d'orange), des légumes rôtis, et un caviar de lentilles à déguster sur des blinis, ce soir...


CAVIAR DE LENTILLES
un pot, des blinis et deux amoureux -pas tous malades-
d'après belleblé & élodie


3c. à soupe de lentilles cuites (avec 1 gousse d'ail et du bouillon de légumes)
1c. à café de câpres
1c. à café de moutarde à l'ancienne
1c. à café de sauce soja
2c. à café de fromage blanc
1 poignée d'amandes toréfiées
du thym, du poivre (ou piment d'espelette)

Dans un hachoir, mettre tous les ingrédients, mixer plus ou moins finement, jusqu'à obtenir la consistance souhaitée. Assaisonner.
Tartiner des petites crèpes de pois chiches, des blinis maison, ou juste à la petite cuillère...

24 commentaires:

Agathe a dit…

une façon sympa de manger des lentilles et une tartinade rapide pour un apéro !

loukoum°°° a dit…

magique: j'ai tous les ingrédients nécessaires chez moi :)
Bon rétablissement mademoiselle.

Julie a dit…

Ma fille est très enrhumée depuis 2 jours. Avec le quotidien et la course folle, j'oubliais que tous les moments pouvaient être mémorables, encore plus pour un enfant. Merci de me le rappeler.

marion a dit…

ça donne envie d'être malade ..
et de caviar de lentilles :)

Yum a dit…

Les jolis petits plats guérissent bien des maux... ;) Retablis-toi vite!

betterave.urbaine a dit…

Une maman, tricoter, bouquiner des bêtises... et des petites lentilles, que des bonnes recettes pour se soigner. Moi j'étais plus "Je bouquine", mais parfois je volais "Astrapi" à ma meilleure amie

patoumi a dit…

Astrapi, tout un programme!
Prends bien soin de toi.

lili végétatout a dit…

Atchoum ! Les virus sont contagieux, même par blogs ^^" Moi je suis très enrhubée, le cerveau embrumé, alors je prends ta recette de cavar qui soigne. Peut-être que les bonnes ondes, elles sont contagieuses aussi =)

La Belle au Blé Dormant a dit…

A coup de caviar de lentilles, tu devrais guérir vite ! Enfin, j'espère.
Moi, une fois, j'ai même eu droit à la mini-télé quand j'avais les oreillons (rapport à la contagion). Aujourd'hui, je crois que je préférerais de loin un bon bouuquin et une gourmandise plutôt que des dessins animés. Quoique ;-)
Bises

Flo Makanai a dit…

Ah, ça me parle ces souvenirs d'enfance et de petites maladies qui rendaient les journées comme ouatées et les plaçaient assurément hors du temps...
Soigne-toi bien.

Flo a dit…

Soigne toi bien, avec du caviar, quel chic ! Bises Flo

palaisdeslys a dit…

Un caviar de lentilles, mhmm mais c'est que ça me tente drôlement plus que le caviar de l'est!!! Moi aussi j'aimais bien être malade, pour avoir mon jambon avec la purée maison et le canapé déplié pour regarder la télé dans la salle à manger!!!

Clem a dit…

Je me disais justement que je mangerais bien des lentilles moi... Soigne toi bien surtout, c'est vrai qu'au dela du désagrément d'un nez bouché ou d'une gorge qui fait mal, être malade reste une occasion de s'occuper un peu de soi, et ça, ça sera toujours précieux!

Vanessa a dit…

Oh! Toute la maisonnée a été malade: grippe, sinusite, otite... et puis gastro fulgurante pour moi et le loupiot... et je viens lire chez toi des mots doux! Je ne suis pas déçue!!

Quels beaux moments de maladie! Oh oui j'adore tes souvenirs... du bricolage, de la lecture, du tricot... des moments de complicité.

Je prends tous pour les idées si belles à faire miennes... et à transmettre!

"Poka et Mine au fond du jardin" de Kitty CROWTHER est un livre qui rappelle tes "beaux" moments de malade... Arto, l'araignée, vient en convalescence chez les mouches Poka et Mine et apprend à tricoter... j'adore cette histoire mais avec ton brin de réalité c'est encore mieux...

et ton caviar est bien tentant!

Caroline de Calorinet a dit…

Lentilles et câpres ? ça me parait très intéressent tout ça !

~marion~ a dit…

Rien de tel qu'une bonne tartine gourmande pour se remettre d'aplomb le plus vite possible! Bon rétablissement et bonne lecture (quelle qu'elle soit;).

vegetarianzoe a dit…

Bon rétablissement! Très joli post qui nous ramène dans l'enfance...

Anonyme a dit…

A la croisée des petits microbes...résiste un combattant!

alors que tous les "petits soins" prodigués soient un peu guérisseurs....comme auparavant

Une maman infiniment.


augustine deBémar

Camille a dit…

Un chat en guise de doudou, un presque-Astrapi (dommage, effectivement, qu'il n'y ait plus de bricolage dans les magazines courges, mais tu n'es pas en reste avec ta jolie cuisine en pots), et l'amoureux pour les vrais câlins.
Même si c'est un moment privilégié, je te souhaite de te rétablir vite!

marie a dit…

ce caviar me fait de l'oeil et j'y gouterais bien!

Hélène (Cannes) a dit…

Chez moi, lorsque j'attrapais une grosse angine (c'est-à-dire assez souvent ... ), j'avais droit à une belle bouteille de nectar d'abricot que ma mère déposait sur ma table de nuit. Je n'en ai jamais bu que dans ces occasions et encore maintenant, dès que je sens les microbes attaquer, je suis tentée de me ruer ce cette médication maternelle ... mais la bouteille n'est plus la même et l'effet magique a certainement dû disparaître ... ;o)
Par contre, je me souviens aussi que j'avais droit à un pyjama tout propre chaque matin, et des draps frais ... C'est drôle que tu parles de ça ...
Allez, bonne journée
Bises
Hélène

sooishi a dit…

j'adore les lentilles, mais je ne les ai jamais préparées sous cette forme, merci pour la recette!

Helene a dit…

Recette essayée ce week-end, approuvée et déjà recopiée. Parfait avec un oeuf à la coque sur des mouillettes.

les chéchés a dit…

-> hélène, sur un oeuf à la coque, j'aime beaucoup! vivement que l'on rammène du marché de petits oeufs bien frais pour goûter...