lundi 12 janvier 2009

parce qu'il fait froid, tes bras, du choux rouge & chataîgnes...


Glacée de ces derniers matins où l'on n'ose même plus regarder les thermomètres de la ville, mes journées se rêvent à l'interieur, douillet, et enveloppant. Les livres qui se sont entassés sur ma table de nuit avancent presque aussi vite que cet été en terasse, où les pages de Valérie Mréjen, ou Simone de Beauvoir se tournaient au soleil sans voir le temps passer. L'hiver, forcément, voit ses nuits tomber si tôt, et sa lumière décliner avec l'heure du goûter. C'est dans ce moment là, où quelques frissons me parcourent souvent, que commence à s'animer la cuisine.

Il faut ranger les crayons de couleurs (qui n'ont, malheureusement que peu l'occasion de sortir...) empiler les papiers, dégager la table.

Ecouter colette Fellous partager avec son invitée sur la gourmandise, puis les histoires enfantines (des histoires d'ânes, de noël et de petits légumes) tout en découvrant le frigo presque vide, grignoter un carré de chocolat.

Remplir la cuisine de plats mijotés fumants, sentir les épices.
Ouvrir une boîte de chataîgnes (mais pour la dernière fois, promis, ils sont meilleurs sous vides, et délicieux frais...) pour préparer ce qui sera bon à réchauffer, plus tard, quand l'appétit sera là et l'amoureux aussi...


CHOU ROUGE CONFIT ET CHATAÎGNES
à accomoder, pour 2


1/2 chou rouge (un petit chou bio du marché)
2 poignées de chataîgnes
3 abricots secs
un peu de bouillon de légumes
une pincée de curry
du gomasio
des noisettes ou des noix

Tailler le chou en fines lamelles, bien s'appliquer, parce qu'on sait que c'est bien plus agréable, après.
Dans un wok ou une grande sauteuse, mettre un filet d'huile d'olive, le curry et faire y faire sauter le chou (on peut mettre une échalotte, si on en a une, bien entendu). Baisser le feu, mettre de l'eau (1 petit verre), le bouillon émiété, remuer. Ajouter enfin les abricots secs haché finement, couvrir et laisser mijoter 45min. (Il faut quand même surveiller un peu, que ça ne manque pas d'eau, ça commencerait alors à brûler et ça ne serait plus très bon après). A la fin de la cuisson, le chou est tendre, fondant. C'est le moment d'ajouter les chataîgnes, coupées en morceaux -plus ou moins gros, comme on préfère- de remuer délicatement, d' assaisonner.

A coté, faire griller dans une poele à sec les noisettes. Servir le chou dans une assiette creuse et parsemez de noisettes. Manger, vite, parce que ça réchauffe bien l'amoureux qui tremble (il va encore en vélo tous les jours).


Pour accompagner cette poelée toute douce, j'ai préparé une jolie soupe, vue chez BelleBlé...


SOUPE CAROTTES-CHATAIGNES
2 gros bols, une soirée au chaud




2 belles carottes
2 poignées de chataîgnes
gomasio, poivre
lait de soja
une pincée de cannelle

Eplucher et couper les carottes en dés. Les faire revenir dans un mince filet d'huile d'olive, puis couvrir d'un mélange d'eau bouillante et de lait. Cuire à feu doux pendant 30min, ajouter les chataîgnes, assaisonner. Mijoter encore 3-4min, puis mixer en velouté. Ajouter du lait, si la soupe n'est pas assez liquide, la pincée de cannelle, puis servir dans de jolis bols...

12 commentaires:

Flo a dit…

Mmmmh parfait, la soupe de carottes châtaigne va vite atterir dans mon bol je le sens :) Vive le chou rouge sinon ;-)

lena sous le figuier a dit…

En vélo...courageux! il mérite alors des bols de soupe onctueuse et d'autres de choux fondants...

Lilie a dit…

Tiens, nous avons aussi mangé du chou rouge aux châtaignes (celles patiemment ramassées cet automne dans la forêt) ce soir. J'ai l'habitude de faire cuire le chou avec une ou deux pommes, mais ce doit être aussi très bon avec des abricots secs ; belle idée ;-)

a dit…

Hummm un bon bol de soupe ... par ces temps, c'est bienvenu !
Il fait trop froid en ce moment, ça faisait longtemps que ça n'avait pas été autant !

Bisous ; )

sarah a dit…

huuuum!! je note la soupe carotte chataigne! ça a l'air facile ( c'ets parfait pour moi!) et j'adore particulièrement ces deux ingrédients!

j en profite pour te souhaiterune super année 2009 !!

betterave.urbaine a dit…

moi c'est mon beauf qui a cuisiné le chou rouge cet hiver, aux épices, mais les châtaignes étaient là aussi, poêlées au beurre juste à côté dans l'assiette.
c'était pour la chasse ce qui n'est pas trop votre truc non :-)
mais pourquoi pas en refaire une fois en souper végétarien ? parce que bien souvent, sans que ce ne soit une conviction, c'est aussi comme ça qu'on mange... et ça a l'air bon et le titre du billet est si tendre qu'il fait envie...

Tiuscha a dit…

Les deux me vont, la châtaigne, je ne résiste pas, c'est si doux...

garance a dit…

oui les Bras de son amoureux ça réchauffe toujours , quand on aime on a jamais froid , il ne fait jamais nuit et on voit le Soleil tout le temps ...
j'adore le Chou rouge , la soupe de carottes & chataigne , tes dessins de plus en plus alors je te souhaite vraiment une Trés belle Année 2009 ....
bises
Garance

Mirabelle a dit…

chou rouge-châtaignes... un beau duo d'hiver qui réchauffe et rempli l'estomac de douceur!

Nanoud a dit…

J'adore de chou rouge les danois en mangent beaucoup mais je le fais plutot cru voilà une bonne occasion de le faire cuit comme faisait ma belle-maman et c'était super bon . bises

Camille a dit…

Une belle idée pour l'amoureux transi (de froid). Le chou rouge me fait immanquablement penser à l'Alsace, avec quelques châtaignes, parfois une pomme, un peu de vinaigre. J'aime beaucoup la version chéchée du chou, une belle allitération

Cocopassions a dit…

Une déclinaison d'une bonne recette de chez nous dans le Nord Est où nous dégustons le chou rouge chataignes avec des pommes et des saucisses fumées