mercredi 28 janvier 2009

ce qui devient familier, les bruits, des pâtes presque comme avant...


Le chemin jusqu'à l'école sentait l'été, avec l'odeur du soleil chaud dans mon cou. J'aimais retrouver le cerisier aigre au début du printemps, orné de ces billes rosies, comme s'il n'avait pas changé.

Je me souviens du nom de ma rue qu'il fallait épeler souvent et que je connaissais par coeur.
Ces quelques lettres m'emmènent encore dans cette petite rue qui faisait face aux champs, la maison jaune, les boulots dorés. O-E-D-E-N-B-O-U-R-G.

Les murs de ma chambre, la tapisserie aux moutons cachés dans l'enchevètrement des lignes, la lumière de fin d'après midi que je prenais sur mon lit.
La moquette rase sous mes pieds le matin, la tièdeur collante du linoléum brun de la cuisine.

Le bol aux bords épais dans lequel je mangeais du muesli avec du chocolat -plein de catons- tout en lisant des albums (ou le pack de lait).

Mon prénom dans la bouche de ma maman, toujours avec douceur, comme un bruit familier.

Il y a, aujourd'hui, du parquet dans le salon et un bol blanc pour boire le thé. Le trottoir sous mes fenêtres, le bruit des pas dans l'escalier. Et puis les calins du chat au petit déjeuner -et tous les secrets que je lui raconte- les longs moments dans la cuisine, l'odeur de chez moi, maintenant.
Et les mots tendres de l'amoureux, ses plats de pâtes qui font du bien, ses taches de rousseur...

PENNE FENOUIL, BASILIC & BREBIS
pour 2 assiettes...



160g de penne
1 beau bulbe de fenouil
quelques feuilles de basilic
2-3 tomates séchées
1 poignée de pignons de pin
du fromage de brebis frais
un peu d'huile d'olive

Laver et tailler le fenouil en dés. Dans un wok, mettre un filet d'huile d'olive et faire sauter le fenouil. Ajouter un peu d'eau, baisser le feu et laisser fondre 10min environ.
Pendant ce temps, cuire les pâtes al dente et préparer la sauce : hacher les tomates séchées en tout petits dés, mélanger au fromage de brebis détendu avec un peu d'huile d'olive (ou de lait, si on veut).
Griller les pignons.
Mettre les pâtes cuites dans le wok, verser la sauce, mélanger.
Servir avec les pignons et le basilic...
Presque pareil, mais autrement, l'assiette délicieuse de Flo...

27 commentaires:

Anne-Sé a dit…

J'ai redécouvert le fenouil il y a peu et je me suis rendue compte que j'adorais ça ! Avec des pâtes et du fromage de brebis, ce doit être excellent !

Clem a dit…

Ooooh quelle jolie photo! J'aime beaucoup... Et les souvenirs d'enfance aussi :-)

Camille a dit…

J'aime beaucoup cette recette présentée dans un froissement de souvenirs agréables. Je ne trouve plus de fenouil sur mon marché, à mon plus grand désespoir, mais ta recette est enregistrée pour la prochaine provision.

Vanessa a dit…

Ils sont beaux tes souvenirs, ils coulent bien dans ta bouche, sur ta plume... quel plaisir de se croire ton amie grâce à tes mots!

Flo a dit…

J'ai également beaucoup de souvenirs sensoriels, qu'ils soit olfactifs, visuels ou tactiles :)

J'ai une sacrée chance, non seulement j'ai racheté du fenouil, mais j'ai de petites tomates séchées à étrenner, du basilic de l'été au congèl et je peux trouver des pignons ou approchant, je vais me re régaler :) L'inspiration est comme un fil conducteur, et elle est souvent participative dans les deux sens ! Bisous

Botacook a dit…

Quel joli texte... quand publieras-tu? :)

7tourvercors a dit…

À te lire, je sens aussi le chaud de ma chambre d'enfant (plein ouest). Le soleil de l'après-midi que je prenais sur mon lit et qui m'évoque, comme toi, des moments perdus - oui - mais qui ont été, et dont la simple évocation me brule de l'intérieur.

Et puis, il y a les objets porte-au-loin. Je crois que j'aime autant ceux qui ne m'appartiennent pas. Ce gros bol - moi aussi ! - rouge. Mon père y a bu ses thés / cafés du matin pendant tant d'années. J'ai un souvenir de lui assez net faisant des inhalations, caché sous des torchons de cuisine la tête dans le bol. Un sourire du dedans.

Et quand je pense que mes objets du quotidien seront mes souvenirs du moi d'aujourd'hui demain ... Penses-tu que l'on puisse appeler ça une Denverledernierdesdinausorite ?

7tourvercors a dit…

Réminiscences mises à part, vous avez du vous régaler avec ces pâtes.

guili_guili a dit…

La photo de cette petite bouchée de pâte sur la fourchette me donne l'eau à la bouche, des penne, mes pâtes préférées!
Comme d'habitude, quel plaisir de te lire...

Yum a dit…

Quelle jolie page de souvenirs :) Cette recette à l'air très sympa elle aussi ;)

Cicerolle a dit…

Les pâtes aux légumex, avec un peu de bon fromage, c'est un régal dont on ne peut pas se lasser. Moi aussi cela me rappelle l'enfance, car les enfants adorent les pâtes.

Hélène (Cannes) a dit…

Tu as de bien jolis souvenirs !
Bises
Hélène

Cuisine Framboise a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Cuisine Framboise a dit…

Une belle manière de parler des absents... Le bonheur de garder sa maison d'enfance, le bonheur de manger ces pâtes, le bonheur de te lire

garance a dit…

ah tes petits billets sont comme une petite musique toute douce , je vois le Caviar tout vert , j'entends le glouglou du thé qui accompagnera tes petits biscuits en forme de Cœur, j'aime bien venir chez toi l'espace d'un instant j'ai presque envie d'avoir 4 ans ...moi qui ai grandi trop vite !
garance

Gracianne a dit…

J'ai l'impression de sentir la lumiere sur le lit - et ca fait du bien.
Quelle jolie facon d'amener une tres jolie recette.

Marielle a dit…

Hummm... j'aime bien les pâtes et au fenouil quelle bonne idée.

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Hé ! Très chouette, le dessin dans Télérama ! C'est la classe ! :-)

les chéchés a dit…

-> mingoumango : merci! (mais je n'étais même pas au courant!)

Caroline de Calorinet a dit…

Une petite recette toute simple comme on les aime chez nous!

vegetarianzoe a dit…

J'adore tes écrits! Tu as si jolie façon d'introduire une recette...cela rappelle des souvenirs!

lili végétatout a dit…

Oh quelle belle photo ! Et quelle belle idée, Monsieur Chéché ! =)

eva a dit…

Tous ces détails que l'on n'oublie pas et qui sont si importants !
J'adore mettre du fromage de brebis dans les pâtes ...

Saperlipopote ! a dit…

j'ai le parquet, le bol, le jardin...ne manque plus que....
il est bon de grandir et de se rapprocher du soleil...

Cocopassions a dit…

Ca sent bon l' été et l' Italie par ici .....Bon, d'accord ici pour le moment c'est plutot verglas et neige, mais bon, on peut rêver

dumè a dit…

une bien belle histoire qui sait mettre en relief une recette qui sera reproduite...
merci !

Carotte a dit…

Tes souvenirs sont doux et réconfortants tout comme ton plat de pâtes...qu'elle est chanceuse ton amoureuse...
Et quelle magnifique photo : à mettre sur le mur d'une cuisine!