dimanche 30 novembre 2008

des étoiles dans les yeux, un peu dans le ventre aussi


J'ai vu le lac kir depuis le train, scintillant et désert.
J'ai regardé mes nouveaux cheveux dans le tunnel, juste après. Je me suis perdue dans le bleu de l'hiver; un avion a transpercé le ciel.
J'ai écouté les gens parler. J'ai parlé avec eux, dans ma tête.
J'ai tout trouvé, tout de suite, le métro pour montreuil, le salon. J'ai promené ma boule au ventre, mes angoisses, montré mes dessins. Et puis j'ai retrouvé l'amoureux à la gare...

Paris s'est laissé découvrir autrement, suivant ces pas. Traverser la ville à pied, du très calme 15ème à l'animation de la rue Oberkampf, voir la tour eiffel bleutée, les quais de seine la nuit, longer le jardin des tuileries, admirer les vitrines décorées. S'asseoir, en fin d'après midi, au café charbon pour prendre un verre de chardonnay. Manger un clafouti rue Fleurus, respirer derrière les grilles du luxembourg, passer rue Madame.


(les arbres sont carrés, parfois)

Nos papilles ont pu goûter à la génoise au matcha roulée, chantilly et azuki d'Aoki, au velouté de coco de l'os à moelle, à la croûte craquante délicieuse des pains d'éric kayser.

Boire des thés chauds avec des bloggeuses qu'on n'aurait jamais imaginé rencontrer un jour. Être heureux, parce que c'était chouette, vraiment.
On a profité du temps, flâné dans le 14ème, mangé des sandwichs exquis qu'on nous a si bien conseillé.
On a léché les vitrines, vu des photos de Cartier-Bresson, en vrai.
Le samedi matin, on a pu acheter des clémentines au marché d'Aligres, avant de monter au panthéon. Balader nos fruits tout l'après midi, de monparnasse à la rue tiquetone.

Rire.


Repartir le coeur lourd, avouer que l'on est bel et bien tombé amoureux de cette ville si grande, que l'on a déjà envie d'y revenir. Tester de nouveaux restaurants de son carnet, visiter des expos, bouquiner à la butte de chaumont, pique niquer au canal st martin.
Pour des mercis de tous ces petits bonheurs qui nous ont rendus si heureux et nostalgiques, des biscuits qui sentent, un peu, Noël, des pensées aux épices étoilées...


ETOILES AU GINGEMBRE
pour une vingtaine de mercis^^

5 grosses c. à soupe de farine (blé et seigle)
2c. à soupe de sirop d'agave
1 jaune d'oeuf
2c. à soupe d'huile d'olive
1 petite c. à café de bicarbonate
2 poignées d'amandes hachées
2 à 3c. à soupe de lait
1 grosse c. à café de gingembre en poudre

Dans un saladier, mélanger la farine, le bicarbonate, le gingembre et les amandes moulues. Mettre l'huile d'olive et sabler. Ajouter le sirop d'agave et le jaune d'oeuf, puis le lait, afin d'obtenir une belle pâte.

Etaler à l'aide d'un rouleau à pâtisserie (pas trop épais, 1/2 cm environ)
Découper avec des emporte-pièces, mettre sur une plaque couverte de papier sulfurisé, enfourner pour 10min. Sortir et laisser refroidir.
On peut, si l'on est un peu gourmand, faire un petit glaçage bien chocolaté. C'est délicieux aussi.

33 commentaires:

Marie a dit…

Superbe texte comme d'hab pour décrire ce Paris que j'aime tant ...marcher des heures et des heures le long du Canal St Martin - dans le Marais - se ballader vers le Sacré Coeur - voir changer le 9è de La Rue des Martyrs à notre dame de Lorette - s'assoir dans un square pour manger ses muffins - aller à l'expo Picasso ... Paris est une ville merveilleuse aux multiples facettes avec une incroyable richesse architecturale...

Camille a dit…

De presque-bredele, et ces proportions en cuillère donnent l'impression d'une cuisine d'enfants, d'une cuisine minuscule pour dînette. Je me demande quel salon tu as rejoint à Montreuil. Des livres d'enfants, peut-être. Tes dessins véhiculent une poésie et une douceur telles qu'on peine à retrouver dans les grands aplats de couleur et les traits sans caractère; telles, que j'aimerais bien les voir accompagnés d'histoires tendres, comme celles de tes recettes.

les chéchés a dit…

-> marie : les expos, finalement, on n'a pris le temps... je crois qu'on avait surtout envie de se sentir un peu parisiens, tout simplement... mais c'est pour ça qu'on a envie de revenir...

camille : merci beaucoup! tous tes mots me font terribement plaisir... (j'étais bien au salon des livres d'enfants, sinon montreuil, c'est pas très chouette)

Marielle a dit…

Flaner à pied dans Paris en amoureux, quel bonheur, je vous envie ;o)

marion a dit…

j'espère être disponible pour un prochain retour à Paris :)

les chéchés a dit…

-> marion : on espère aussi (on avait pas oublié la proposition cheesecake ^_^)

gourmeline a dit…

Ah cette vue du pont des arts, des années qu'elle me remonte le moral, c'est pour moi, le plus bel endroit de paris.

g. a dit…

Quel beau texte. Tu me fais regretter de ne pas avoir été là à partager toutes ces petites douceurs que tu décris si bien...
g.

Vanessa a dit…

En espérant que la prochaine fois, dans le 15, nous nous voyons... j'aurais vraiment aimé!

Natalia a dit…

A la prochaine virée parisienne, si tu repasse au marché d'Aligre, fais signe... on s'y verra peut-être?
Tes étoiles au gingembre font très très envie. Quant aux arbres carrés... ça me fait toujours tout drôle quand je les vois. Enfin, moins que les arbres en cage.

Natalia a dit…

repasses, bien sûr... je ne supporte pas de laisser des fautes, c'est plus fort que moi

cammu a dit…

Je craque pour tes étoiles, elles mignonnes comme tout.
:)

La Belle au Blé Dormant a dit…

Tu me donnerais presque envie de retourner à Paris... Depuis qu'on en a déménagé, on a dû y retourner une fois.
J'espère que ta visite au salon de Montreuil s'est bien passée.
Bises
et bon début de semaine

clairel a dit…

Délicatesse et poésie, voilà à quoi on peut s'attendre lorsque l'on vient chez toi.... et gourmandise aussi !

Marie a dit…

A chacun de nos retours, le passage devant le lac kir est toujours attendu avec impatience!
Mais ce week-end, c'est pour Strasbourg que nous avons quitté Paris et ça sentait déjà bon Noël et les petits biscuits épicés. Votre recette a l'air délicieuse et tombe à pic pour prolonger les belles découvertes du week-end!

bache a dit…

:) et dans 7 mois Paris devient ma nouvelle maison.
Tes etoiles a la gingembre me donnent une terrible envie de bredele.. vivement que je trouve le temps de faire des gateaux à nouveau.
bache

framzine a dit…

Mmm ça à l'air bien bon!
Mercimercimerci et trop de la baballe de venir nous voir sur notre blog de framzine. Et d'ailleurs si ça vous disait de faire un petit dessin ou article ou ce que vous voulez sur le thème "sur le bout de la langue" ce serait crô bien!
Claire du Framzine

Cicerolle a dit…

Oui moi aussi j'ai aimé Paris en balade... c'est quand on y vit toute l'année que c'est dur, entre la grisaille hivernale, les grèves, la foule, le bruit et la pollution. Je préfère rêver à ces jolies étoiles qui font déjà penser à Noël.

lili végétatout a dit…

Rue Tiquetonne ? Petit arrêt chez G. Detou peut-être ?

J'aime quand tu nous emmènes dans tes valises, tes voyages doux et joyeux, juste nostalgiques ... Paris, je l'aime moi aussi, je t'ai suivie avec grand plaisir.

Clem a dit…

Tu vois, le monde est mal fait parfois, moi qui habite Paris je ne rêve que d'un ailleurs plus vert et plus frais... En tous cas vous avez bien profité de votre séjour on dirait ;-)
Les biscuits au gingembre j'adore, l'homme un peu moins alors je garde cette recette pour un jour solitaire...

Flo a dit…

en bonne provinciale qui se respecte, mes premières fois avec Paris furent teintées d'angoisse, jusqu'à ce que j'y aille avec ma moitié, qui me l'a fait découvrir en toute quiétude... depuis je l'apprécie toujours un peu plus et j'ai plaisir à chaque séjour :) hop un ti biscuit, merci ;)

Botacook a dit…

Superbe!
Dis-moi, tu illustres quel type d'ouvrages?

les chéchés a dit…

-> botacook : surtout des livres pour les enfants... même si (pour l'instant) mes dessins restent dans mes tiroirs...

Yum a dit…

Quand je lis ta description je me rends compte que j'ai de la chance d'habiter à 2 pas de la capitale :) C'est une superbe ville à découvrir et redécouvrir! Et je grignoterai bien une de tes étoiles en flanant dans Paris... :)

Michaël a dit…

Très joli compte rendu... poétique, sensoriel... et tellement proche de ce que j'ai partagé avec vous, de ce que je vis à paris depuis que j'y ai élu domicile... mais je dois dire que c'est différent avec chacun de mes invités et que votre émerveillement s'est senti... je m'en suis nourri pour renforcer encore un peu plus le mien. A bientôt... en tous cas n'hésitez pas à revenir !!

Michaël a dit…

PS : souvenez-vous, on n'a finalement pas pris de clémentine à Aligre !!! :o)

Elo a dit…

Je note et je ferai!!!!

Merci - (+ 1)

Bisous tout froids....

Gracianne a dit…

Tres joli, j'adore decouvrir ma ville dans les yeux des autres. tu n'etais pas loin, on aurait pu aller prendre un verre ensemble. j'aime le Paris que tu racontes.

7tourvercors a dit…

Plaisir plus que partagé :)
J'ai gardé précieusement la petite carte et l'ai collée dans un petit cahier. Souvenir bien concret.
C'était délicieux. Ces biscuits le semblent tout autant ... Et je ne vous parle même pas des cookies salés du jour.
A très bientôt :)

Tiuscha a dit…

Tu as pique niqué au canal st martin ? Cela me rappelle tant de souvenirs... Cette ville me manque aussi et els rares fois où je viens dans le coin, j'ai mes filles avec moi, la dernière est encore trop petite pour l'emmener en balade trop loin, c'est une ville fatigante pour les petits qui n'ont pas l'habitude. Vivement cet été, j'irai avec ma grande chéché de 6 ans...

Mingoumango (La Mangue) a dit…

J'ai beaucoup aimé cette petite parenthèse dans mon chaos de la semaine dernière... Vivement la prochaine fois :-)
Vous êtes allés au Cosi ?

Pernette a dit…

Rhôôô... Mais j'en ai raté, des choses, à ne pas sortir le nez de mes copies et à passer ma vie dans des trains! En plus, tu n'es pas passée loin de chez moi, dans le 14e. Si j'avais su!
Oui, Paris, on ne s'en lasse pas - même si, en ce moment, j'ai un grand besoin de dépaysement. Mais justement, je n'ai plus le loisir de voir Paris!
Peut-être à ton prochain passage sur les bords de Seine...

palaisdeslys a dit…

Paris est une ville magnifique, si bien décrite dans les romans de Victor Hugo...dans laquelle j'aime vivre. J'aime aussi le tumulte des recoins et des quartiers populaires où les 4 coins du monde se croisent au détour d'une rue. Tes sablés illustrent la magie qui peu régner ici...