mardi 29 avril 2008

une matinée au café... et petite quiche végétarienne...


Ce matin, on a mis le réveil un peu tôt.
j'avais décidé, pour mon travail, d'aller humer l'ambiance d'un café à ces heures, où je suis normalement en train de petit déjeuner tranquillement en écoutant la radio. chez moi. en pyjama.
Je l'ai déjà écrit mais j'ai une affection très particulière pour ces lieux vivants où viennent, passent et se croisent toutes sortes de gens. Et j'aime les observer.
Or, ces heures matinales m'avaient jusque là échappées.

C'est donc vers 7h30 que nous sommes arrivés au café de la préfecture, un petit bistrot qui penche fortement vers l'idée que je me fais d'une brasserie parisienne. Les banquettes sont vert foncé, ornées d'un motif floral blanc très discret, les tables en bois vernies patinnées, de grands miroirs jaunis aux murs, des appliques à franges ordonnées. Tout y fait classieux, jusqu'au bar où les verres sont parfaitement rangés, les bouteilles bien alignées et la panière de croissants frais et dorés ouvre presque l'appétit.
Trop timide pour m'installer au comptoir, nous nous glissons à une table à côté de la fenêtre. La terrasse est installée et comme il y a du soleil, les gens sont souriants, je me sens bien.
Le patron, très gentil, nous apporte les café que nous avons commandé accompagnés de tuiles aux amandes maison délicieuses...
Je savoure mon plaisir en regardant défiler ceux qui ne s'arrêtent que le temps d'un café, d'une cigarette, l'effeuillage rapide de la presse régionnale, les quelques mots échangés avec le patron qui décidément, connait tout le monde.
Un peu plus et l'on se risquerait à rester pour midi tant le temps est agréable... et les clients authentiques. Je me régale à croquer leurs attitudes, leurs gestes, les plis d'une veste trop grande, une main posée sur le zinc froid, les miettes ramassées du bout des doigts...
Je pourrais rester des heures à contempler la vie des autres sans s'occuper de la mienne.
Mais ce n'est pas tout ça, mon amoureux me rappelle doucement qu'il nous attend à la maison une petite quiche au tofu... Et qu'avec les épinards du marché, notre déjeuner va être un petit bonheur...



PETITE QUICHE AU TOFU FUME
merci Cléa de régaler 2 habitués bistrotiers

une bonne pâte à tarte maison

1 oeuf
1 belle cuillère de crème de soja
30g de fromage rapé
1 petit verre de lait de soja
de la moutarde
1 bloc de tofu fumé
du sel, du poivre

Préchauffer le four à 180°.
Etaler la moutarde (de dijon) sur le fond de pâte.
Tailler le tofu en petites allumettes. Les répartir sur le fond.
Dans un cul de poule, battre l'oeuf, le fromage blanc et le lait, puis ajouter le fromage rapé. Assaisonner.
Verser le tout sur le tofu, et enfourner pour 45 min.

Ne pas écouter les ragots, juste se régaler avec des épinards frais sautés au sésame.
Et penser que la journée a drôlement bien commencé.



Pour le dessert, chéché a eu la gentillesse de préparer de délicieux biscottis aux canneberges... une envie de cuisine qui a su satisfaire pleinement mes papilles trop gourmandes...

14 commentaires:

kouka a dit…

Elle me plaît beaucoup cette tarte, légère et savoureuse a la fois!! Merci pour les précisions sur la farine:)

mariele a dit…

belle tarte! au tofu en plus! J'adore ca!

valka a dit…

Je crains toujours que le tofu ne soit crayeux...mais on ne dirait pas!

rose a dit…

La vie d'un café est toujours passionnante ! je pourrais aussi rester des heures à glaner ce genre de détails (mais je ne pourrais pas les dessiner)...

Anonyme a dit…

Ca me rappelle l'époque ou je prenais mon café tous les matins dans mon bistrot préféré... Je connaissais tout le monde! Et il m'est arrivé plus d'une fois de prolonger le plaisir jusqu'au petit coup de blanc de fin de matinée, entre habitués... ta photo est magnifique!

Clémentine
http://plaisirsante.canalblog.com

Anonyme a dit…

Tiens, c'est marrant, je suis en train de préparer des biscotti.. mais aux raisins ! J'aime beaucoup moi aussi regarder la vie des autres au café.. Surprendre quelques bribes de conversations et se faire tout un film sur ces quelques mots entendus..
Ta quiche a l'air bien bonne aussi !
Bizzz

aurelvelvet a dit…

C'est moi l'anonyme du dessus !

myhome-made a dit…

elle est tres belle ta petite part de quiche
pour la peine je te la prend...;héhé

patoumi a dit…

Contempler la vie des autres pour ne pas s'intéresser à la sienne, c'est exactement pourquoi je veux faire le métier que je veux faire!
Mais ta vie a l'air douce, et gourmande...

Myrtille a dit…

Mmmm!!! Elle a l'air bonne ta quiche ! Très jolie le dessin qui l'accompagne aussi.

ooishigal a dit…

jolie quiche et très joli blog que je découvre avec beaucoup de plaisir!

lili a dit…

Je n'ai jamais "osé" le tofu fumé ... Généralement, je le choisis aux herbes, parfois à la moutarde, ou au basilic. Allez, un jour, je me laisserai tenter ..! ^^

Claire P. a dit…

Mmm ça a l'air très bon, et puis surtout quand tu parles de nous mettre des épinards frais sautés au sésame.. là je craque! Et pourtant moi, le light, c'est pô trop ma tasse de thé-tiocha!
:)
J'adore aussi me poser dans les cafés comme tu as fait (d'ailleurs il a l'air ultra-cosy ce café, et plus sympa que les bistrots parisiens, plus "relax" je pense!), mais je ne "croque" pas les gens, je croque seulement les messieurs, avec pas mal de béchamel. Désolée pour cette ignoble blagounette! :)
J'aime bien juste imaginer les vies des gens assis, les solitaires surtout, et mille cinq cent histoires me viennent à la tête, qui sait, peut-être que si on s'y mettait toutes les deux tu croquerai et je conterai la même chose!
Bonne journée à toi!!

eva a dit…

J'adore passer du temps dans les cafés.

J'ai essayé le tofu à toutes les sauces mais pas en quiche ... voilà quelque chose que je vais devoir tenter !